Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Communisme en Allemagne et en ex-RDA

Vu l’échec des négociations sur le nouvel accord sectoriel, le syndicat allemand du métal IG Metall a lancé plusieurs actions de grève dans toute l’Allemagne


Allemagne : Grèves dans le secteur du métal
Depuis le 1er mai, des débrayages spontanés sont organisés dans toute l’industrie métallurgique allemande. Dans certaines entreprises, les différents services débrayent à tour de rôle. Au bout de quelques jours à peine, le nombre de grévistes s’élevait déjà à 115 000.

Une hausse salariale de 6,5 %, des contrats fixes pour les jeunes diplômés et une limitation des contrats intérimaires sont leurs trois principales revendications. Les négociations sur un nouvel accord sectoriel, qui ont duré plusieurs mois, n’ont abouti à rien.
« Nous ne signerons l’accord que si nos trois revendications sont raisonnablement acceptées, a déclaré Berthold Huber, président du syndicat IG Metall. Les travailleurs réclament une part du gâteau qu’ils ont eux-mêmes préparé. » Si on ne parvient pas à un accord d’ici la Pentecôte, « l’IG Metall sortira le carton rouge et déclenchera une grève générale ».

« Un des conflits les plus féroces jamais connu »

Selon les patrons, les revendications des syndicats sont excessives, puisque de nombreuses entreprises ont enregistré cette année un chiffre d’affaires stagnant. Ils refusent d’aller au-delà de 3 % pour une convention collective de 14 mois, or cela suffit à peine à compenser la hausse des prix. Il n’y a en effet pas d’indexation des salaires en Allemagne. Quant aux contrats fixes et à une diminution des contrats intérimaires, les patrons ne veulent tout simplement pas en entendre parler. « C’est à l’entrepreneur de décider s’il engage et qui il engage. C’est un principe fondamental de l’économie de marché », a déclaré le patron des patrons, Hannes Hesse. Chez Porsche, le président du conseil d’entreprise, Uwe Hück, a reconnu « qu’ils allaient être confrontés à l’un des conflits les plus féroces qu’ils aient jamais connus ».

Il y a deux ans, la chancelière Angela Merkel ne tarissait pas d’éloges à l’égard du syndicat IG Metall, qui avait accepté un blocage des salaires. Un demi-siècle de cogestion avait effectivement poussé les syndicats allemands dans la voie du syndicalisme de concertation. Mais le temps de cette « excellente coopération » est bel et bien révolu. Ce 1er mai, 400 000 Allemands ont participé aux manifestations syndicales pour exprimer leur mécontentement.

Le problème des intérimaires est la principale préoccupation des grévistes. Selon IG Metall, BMW emploie de 11 000 à 70 000 travailleurs sous contrat intérimaire. Chez BMW à Leipzig, un tiers des travailleurs sont intérimaires. Ils ont le même salaire de base que leurs collègues, mais n’ont droit à aucune prime ni aucun avantage. Pour Horst Lischka du syndicat IG Metall, « l’idée est que BMW engage sous contrat fixe un grand nombre d’intérimaires ». Depuis 2009, chez BMW à Munich, les frais fixes de personnel ont en effet diminué, alors que les bénéfices continuent d’exploser. Pour Martin Franke, délégué chez Daimler à Berlin, « on ne veut pas de deux catégories de personnel ».

Hugo Franssen

http://www.ptb.be/weekblad/artikel/allemagne-greves-dans-le-secteur-du-metal.html

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération du Rhône (69) - Secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Les publications sur ce blog n'engagent pas la responsabilité de la section de Vaulx-en-Velin du PCF, mais uniquement de son auteur.

Perspectiva comunista (CAT)

Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Rhône (69) - Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Les publicacions en aquest bloc no comprometen la responsabilitat de la secció de Vaulx-en-Velin, però només el seu autor.

Rubriques

Recherche




Classement de sites - Inscrivez le vôtre!


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile