Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Vie du PCF et du MJCF

Déclaration d’Alain Bocquet Député du Nord (réélu avec 69,17% des voix), Président du groupe des députés Communistes et Républicains à l’Assemblée nationale


Après le second tour des législatives
Au lendemain du second tour de l’élection législative et contrairement à toutes les prédictions, les conditions de constitution d’un groupe communiste et républicain à l’Assemblée nationale sont réunies, et sa reconnaissance n’est qu’une formalité réglementaire.

La seule existence à l’Assemblée nationale de deux groupes, la Droite et le PS, installerait une bipolarisation durable qui menacerait d’une grave régression, l’expression de la démocratie parlementaire. Cette situation ne serait pas à l’image de la France et reflèterait moins que jamais, la diversité des sensibilités et des convictions de son peuple, la diversité des aspirations et des situations de nos concitoyens.

Je rappelle que le groupe communiste et républicain avait été le seul à se prononcer contre le projet ultralibéral de Constitution européenne, choix confirmé quelques mois plus tard par le NON majoritaire des Français au référendum sur l’Europe.

Il est donc indispensable que notre courant de pensée et d’action soit équitablement reconnu en disposant tout simplement des mêmes droits que les autres. Le Président de la République ne manque jamais, la main sur le cœur, d’évoquer la démocratie.

Comment pourrait-on refuser aux députés Communistes héritiers des députés du Chemin de l’Honneur durant la Seconde guerre mondiale, avec parmi eux Prosper Môquet, père de Guy Môquet dont le Président de la République a rappelé le sacrifice pour la Libération de la France, d’avoir un droit de cité en tant que groupe reconnu à l’Assemblée nationale ?

Chacun le sait, la véritable problématique n’est pas le seuil de 20 députés qui pourrait tout aussi bien être de 15, mais la volonté ou pas, de respecter une partie de l’opposition élue démocratiquement par nos concitoyens, et qui existe avec son authenticité, sa combativité, ses propositions pour enrichir le débat parlementaire, faire entendre et défendre les couches populaires, le monde du travail et de la création, favoriser le rayonnement de la France, son rôle au sein des Institutions internationales, en Europe et dans le Monde.

De tout temps, le groupe Communiste et Républicain a été ouvert à d’autres parlementaires de gauche. C’était le cas du groupe sortant avec les participations de mes amis Jean-Pierre BRARD et Jacques DESSALANGRE.

Cette possibilité reste offerte, sans exclusive, aux députés partageant les valeurs de gauche, écologistes et progressistes auxquelles nous sommes attachés, chacun restant pleinement lui-même et conservant sa liberté de vote qui constitue, d’ailleurs, un acquis de longue date pour tous les membres du groupe.

Le second tour de l’élection législative, loin de se traduire par l’éradication promise de notre représentation parlementaire, témoigne au contraire d’un attachement citoyen à la présence de députés Communistes et Républicains et d’un groupe dans l’hémicycle.

Au regard des difficultés que subissent nos concitoyens et devant la menace de voir s’accélérer dans tous les domaines, la soumission des politiques nationales mises en œuvre par le gouvernement de François FILLON, aux exigences du MEDEF et du grand patronat du CAC 40, l’existence à l’Assemblée nationale d’un groupe de député-e-s communistes et républicains partageant le primat de « l’Humain d’abord ! » est une nécessité politique et citoyenne incontournable, clairement posée.

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération du Rhône (69) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

i[Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Rhône (69) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile