Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Municipales/Cantonales 2008

Le premier tour a apporter de bonnes surprises pour le Parti Communiste Français, le second a confirmé l'implantation du PCF, sauf à Marseille


Bouches du Rhône: le PCF réussi bien sauf à Marseille
13 maires ont été élu au premier tour des municipales, 12 sortant (Hevré Schiavetti sur Arles, Patrick Pin à Bélcodène, Gilles Aicardi à Cuges les pins, Roger Meï à Gardanne, André Jullien sur La Bouilladisse, Pierre Mingaud à La Penne sur Huveaune, Georges Rosso au Le Rove, Paul Lombard à Martigues, Georges Jullien sur Noves, Patricia Fernandez à Port de Bouc, André Molino à Septèmes les Vallons et André Lenel à St Savournin) et une ville conquise sur un candidat divers droite: Port Saint Louis avec Jean-Marc Charrier.

Le premier tour confirme la bonne tenue du communisme municipal sur notre département, ainsi sur Aubagne Daniel Fontaine concrétise sa victoire (malgré une alliance biscornue avec le MoDem) il obtient 47,51% des voix au premier tour et plus de 54% au second. La reconquête de Roquevaire est actée avec le communiste Mesnard (54,01%) qui arrache la ville à l'UMP. Le PCF frôle même la reconquête de Saint Mitre les Remparts mais Jean Jacques Lucchini est battu parce que la liste PS a soutenu celle de l'UMP.

Les listes communistes remportent dans l'ensemble de bon résultats, à Allauch Viallon obtient 18,85% des voix dans une ville ou le PCF n'a pas présenté de liste depuis 15 ans. Jean Claude Gillot renforce l'implantation communiste sur Berre l'Etang avec 18,75% des voix face à la liste de Serge Andréoni (app-PS). A Gignac La Nerthe, le PCF mené par Francis Meylan obtient 21,09% des voix. Sur Grans Eric Cameler rassemble plus de 36,61% des voix face au radical Yves Vidal. Sur La Ciotat, la droite confirme son implantation en conservant la ville au premier tour, cependant le Parti Communiste reste la première force de gauche, Karim Ghendouf rassemble près de 19,43% des voix loin devant le PS. Aux Pennes Mirabeau, Serge Baroni obtient 15,97% des voix. Sur Trets le PCF mené par François Coquillat obtient 11,82% des suffrages. A Saint Chamas Suzanne Catelin obtient 8,95% des voix.

Le Parti Communiste marque cependant le pas sur la ville de Salon de Provence ou le communiste Olivier Lopez obtient 4,22% et sur Fos sur Mer ou Jacky Chevalier obtient 3,53%. Je ne parlerais pas de Miramas, grand mic mac électoral ou Georges Thorrand obtient 19,20%.

Pour les cantonales, le PCF conserve ses 2 conseillers généraux de Martigues et Port de Bouc (Gaby Charroux et Evelyne Santoru), on perd celui de Roquevaire et on en gagne un nouveau sur la droite, celui de Gardanne. Sur le département le PCF au cantonales obtient 17,28% (pour info aux législatives ont avaient réalisé 9,9%). Sur Aubagne Daniel Fontaine conserve son siège.

Le cas marseillais, c'est la déroute du PCF. Perte de la mairie du 8ème secteur offerte (sens premier du terme) au PS et perte de deux conseillers généraux toujours au profit du PS. Même avec un score de 8,84% le Parti Communiste subit de plein fouet sa stratégie d'alliance avec Guérini. C'est une stratégie qui a "permis" l'effacement du communisme marseillais au profit des apparatchiks socialistes (spécialisés dans le dézinguage des cocos comme Jhibrayel).

Il faut se poser la question suivante, l'accord d'appareil entre la fédération PS et PCF a t-elle servie la gauche? a t-elle servie le PCF? la réponse est non. Un peu partout le PS a fait voler en éclat l'accord d'union, sur Marseille les élus communistes se sont ralliés (Dutoit et Bret en tête) derrière Guérini sans même penser négocier la mairie de secteur ("si on ne demande rien on aura ce que l'on veut" n'hésitera pas a sortir un élu marseillais). Résultat des courses un accord est trouvé:
"Si Guérini gagne vous gardez la mairie de secteur, si il perd c'est Samia Gahli qui la prend. En plus vous soutenez Detavernier à Istres (véridique) contre Bernardini." (colère à Istres). L'accord est acté par une fédération du PCF dont l'autorité et la vision ne dépasse pas Saint Antoine (quartier nord de Marseille). Guérini échoue, la mairie est perdue, le PCF perd en plus ses deux conseillers généraux.

La Fédération, pour beaucoup de communistes non marseillais, c'est avant tout une grande section marseillaise du PCF, elle agit que pour Marseille et sa banlieue (CUM). Le PCF de Marseille est majoritaire au Conseil Départemental.

A rechercher la stratégie d'union a tout pris on fini par perdre ses électeurs, sa volonté politique, son indépendance. Qui plus est, "Marseille Contre Attaque" a réalisé 7%, imaginons si le PCF avait été parti prenant de cette liste...la mairie aurait été peu être perdue, mais avec honneur. Heureusement que les Bouches du Rhône ne sont pas que Marseille sinon c'en est fini du PCF.

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération du Rhône (69) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

i[Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Rhône (69) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile