Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Municipales/Cantonales 2008

Le Parti Communiste Français n'est pas mort, bien loin de là ! analyse des résultats du PCF pour ces élections de mars 2008: Le communisme est une réalité en France


Résultats des municipales: un bon bilan pour le PCF
"La perte de bastions ternit la bonne résistance du PCF" pour l'Express, "Le PS enlève au PCF le Conseil général de Seine-Saint-Denis" pour le Monde, "Le communisme municipal résiste mais perd des bastions" pour 20 minutes etc. voici les principaux titres de l'actualité pour les médias français et rien sur la bonne résistance du PCF (certes notre pertes touchent les communistes, mais on y reviendra).

Au premier tour des ces élections le PCF a totalisé près de 8,85% des suffrages (une hausse de près de 7 points depuis la présidentielle ou le PCF avait obtenu 1,93%). Lors de ce premier tour le Parti Communiste a conquit de nombreuses villes (Dieppe, Vierzon, Port Saint Louis, Saint Claude...). Au niveau national, sur les 58 communes de plus de 9000 habitants animés par un maire communiste, 36 d’entre eux sont réélus dès le premier tour. Le Parti Socialiste avait voulu imposer de très nombreuses primaires, notamment en région parisienne : il les perd toutes, sauf deux à Pierrefitte en Seine Saint Denis et à Denain dans le Nord, montrant l’inefficacité et l’inutile agressivité de cette démarche.

Mort ? certainement pas, pour la LCR, qui rêvait de détrôner le PC, il faudra attendre plus tard car si dans certains endroit les listes soutenue par le parti de Besançenot font de bons scores, sur le plan national elle n'atteint pas les 2% ( Sur les 200 listes présentées ou défendues par la LCR, 114 ont recueilli plus de 5%, dont 32 plus de 10%).

Les électeurs ont placé le PCF a la tête de nombreuses villes, comme Firminy (Loire), Portes-lès-Valence (Drôme), Aubière (Puy-de-Dôme), Villerupt (Meurthe-et-Moselle), Quéven et Hennebont (Morbihan), Florac (Lozère), Roissy-en-Brie (Seine-et-Marne), ou Allonnes (Sarthe). Dans le Val de Marne le PCF conserve le Conseil Général avec une victoire de la gauche sur 6 cantons (Fontenay-Ouest pour le PCF). A Villeneuve-saint-Georges, la communiste Sylvie Altman s'impose, après avoir remporté la primaire à gauche face au socialiste Laurent Dutheil, désigné pour mener la liste d'union PS-PRG-Verts-MRC, après le retrait du maire PRG Roger-Gérard Schwartzenberg. Elle donne au PCF sa 12ème commune dans le département.

En Seine Saint Denis, les résultats sont plus mitigés. Villepinte est gagnée sur la droite, cependant il y a eu de grosses pertes. Les pertes d'Aubervilliers, Pierrefitte (au premier tour) et puis Montreuil, et la perte du département de la Seine Saint Denis au profit du PS (17 conseillers généraux PS pour 13 communistes), assombrissent ce tableau municipal.

Pour les Bouches du Rhône, Roquevaire est reprise face à la droite, Aubagne reste communiste (même avec une alliance bizarre du refondateur Daniel Fontaine, qui a fusionné sa liste avec le MoDem). Jean Jacques Lucchini a frôlé son élection mais le PS local a choisi de faire gagner l'UMP (sur la commune voisine à Istres les listes PS et UMP avaient fusionné). Le PCF gagne le canton de Gardanne sur l'UMP avec 51,68% des voix (malgré la perte des 2 cantons marseillais et du canton de Roquevaire).

Le Parti Communiste se permet même, pour un mourant de gagne le département de l'Allier, en confirmant la victoire des cantonales anticipés d'il y a quelques mois. Avec 9 conseillers généraux communistes (un gagné sur la droite et un perdu sur la droite), 7 socialistes (aucun changement) et 1 radical et 3 DvG, la gauche a une avance sur la droite (a un siège). Ainsi le PCF devrait reprendre la tête du Conseil Général perdu en 2001.

Le PCF a réussi, poussée de la gauche aidant, à accroître à 89 le nombre des mairies communistes dans des villes de plus de 9.000 habitants (contre 86 dans la mandature précédente) dont 28 de plus de 30 000. Le PCF n'a pas réussi à emporter, comme il l'espérait, les villes du Havre (Seine-Maritime), Nîmes (Gard), Sète (Hérault) ou Corbeil-Essonnes (Essonne)

Les villes gagnées suite au second tour:

-Villeneuve Saint Georges (94) : Sylvie Altman 49.53 %
- Villepinte (93) : Nelly Roland 50.31 %
- Portes-les-Valence (26) : Pierre Trapier 54.90 %
- Firminy (42) : Marc Petit 50.77 %
- Villerupt (54) : Alain Casoni 45.66 %
- Aubières (63) : Christian Sinsard 49.22 %
- Roissy en brie (77) : Sylvie Fuchs 38.50 %
- Queven (56) : Marc Cozilis 37.61 %
- Marly (59) : Fabien Thiémé 52.02 %
- Fourmies (59) : Alain Berteaux 59.08 %
- Saint-Paul de la Réunion : Huguette Bello 50.15 %
- Saint-André de la Réunion : Eric Fruteau 58.30 %

Les villes perdues au second tour:
- Montreuil (93)
- Aubervilliers (93)
- Calais (62)
- Harnes (62)
- Pont de Claix (38)
- Vizille (38)
- Nangis (77)
- Maromme (76)

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération des Bouches Rhône (13) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Boques del Roine (13) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile