Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Le Premier ministre n'a rien entendu : il faut élargir les mobilisations et réussir de puissantes manifestations les 16 et 18 mars

La puissance de la mobilisation, sa montée croissante, les convergences réalisées entre jeunes et salariés, ont contraint le Premier ministre à s'exprimer sur TF1 le 12 mars. Pour la Cgt, le retrait du CPE n'est pas négociable. Le gouvernement doit annoncer celui-ci sans délai faute de créer de nouvelles et importantes mobilisations dans tout le pays.


CPE-CNE : il faut élargir les mobilisations et réussir de puissantes manifestations les 16 et 18 mars
La puissance de la mobilisation, sa montée croissante, les convergences réalisées entre jeunes et salariés, ont contraint le Premier ministre à s'exprimer sur TF1 le 12 mars.

Ce qu'exigent étudiants, lycéens, salariés, tous syndicats unis, et une grande majorité de la population, c'est l'abandon pur et simple d'une mesure qui institue la possibilité pour les employeurs de licencier les salariés sans avoir à en préciser le motif.

Le Premier ministre ne répond pas à ces exigences. Il tente seulement de les contourner en annonçant de pseudo garanties qui visent plus à accompagner le chômage qu'à stabiliser l'emploi.

Dans la continuité de sa méthode à la hussarde, le Premier ministre a affirmé le 12 mars que le "dispositif sera appliqué". Il dit vouloir engager des négociations mais seulement pour accompagner son CPE.

Il dit souhaiter dialoguer sur la précarité du travail dans le même temps où il institue unilatéralement une mesure d'extension de la précarité. Il prétend être à l'écoute mais envoie les forces de police contre les jeunes.

Pour la Cgt, le retrait du CPE n'est pas négociable. Le gouvernement doit annoncer celui-ci sans délai faute de créer de nouvelles et importantes mobilisations dans tout le pays.

La Cgt met tout en oeuvre pour réussir les manifestations décidées pour cette semaine : le 16 mars à l'initiative des étudiants et lycéens et le 18 mars avec l'ensemble des organisations syndicales, étudiantes, lycéennes et de salariés.

Tous ensemble, jeunes et familles, salariés, retraités et chômeurs, nous obtiendrons le retrait du CPE, du CNE et plus généralement une grande négociation sociale pour faire reculer la précarité du travail et obtenir une sécurité sociale professionnelle.

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF). Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin.

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF). Ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin.

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile