Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Il y avait 104 sortants communistes, ils seront 113 après ces cantonales


Cantonales 2011 : 113 conseillers généraux communistes élus
Le Parti Communiste Français (sans tenir compte des apparentés) obtient 724.911 voix lors du premier tour (7,91%) et 381.099 voix (4,88%) pour le second tour. En 2004, le PCF avait obtenu 957.223 voix (7,79%) mais avec une abstention beaucoup plus faible (36% contre 55% aujourd'hui). 85% des candidats du Front de Gauche étaient du PCF.

Le Front de Gauche, cadre électoral mis en place par le PCF, le PG et la GU, permet de dépasser les 10%, en effet le décompte donne au Front de Gauche 815.142 voix soit 10,38% des suffrages. Le Parti de Gauche, du "va-t-en-guerre" Jean Luc Mélenchon recueille 92.386 voix (1,01%) et décroche difficilement des élus, il obtient 5 conseillers généraux.

Le grand vainqueur est le PCF qui fait plus que maintenir ses positions :

-Il gagne une dizaine de conseillers généraux en plus essentiellement sur le PS
-Il déjoue la stratégie du PS et de EELV dans le Val de Marne et réduit le poids du PS en capturant un de ses cantons
-Il reconquiert des positions en Seine Saint Denis contre le PS (Montreuil, Aubervilliers) de Bartolone et EELV
-Il met en difficulté le PS et son hégémonie dans le Nord, dans la Vienne ...

L'extrême gauche (POI,LO,NPA) est laminée par rapport à 2004, elle recueille 53.316 voix (0,5%). Le NPA reconnait sur son site que ses candidats ont subit une déroute humiliante puisque sur les cantons ou ils on pu présenter quelqu'un les scores de dépassent jamais le 4% a quelques exceptions prêts.

Europe Ecologie recueille 752.992 voix, bien qu'en chute libre depuis les européennes (16,28%), les régionales (12,2 %), EELV ne recueille plus que 8,22%. En 2004 les verts avaient obtenu 4,09% (en 2008, 11,54%). Si le premier tour semble confirmer un certain ancrage d'EELV dans certains cantons, il n'y a pas de réelle transformation, notamment le choix de maintenir des candidats contre le PCF ou le PS a été lourd de conséquence : ils échouent tous face aux PCF et ne gagnent que 27 sièges.

Le Parti Socialiste et ses alliés radicaux de gauche arrivent en tête avec 2.790.302 voix pour l'un (35,75%) et 119.717 voix pour l'autre (1,53%). Si le PS est le principal bénéficiaire de ce scrutin, il est toutefois important de noter que son hégémonie est aujourd'hui moins affirmée du fait d'un Front de Gauche à plus de 10% et d'un PCF qui réussi a mettre en déroute le PS et avec EELV et sa stratégie de "rentre-dedans". Pourtant le PS obtient 808 conseillers généraux et les radicaux de gauche 51

Pour la droite "parlementaire" la déroute est importante.

L'UMP recueille 1.554.744 voix 16,97% et 356 conseillers généraux. Le Parti du président subit un désaveux fort, d'autant plus fort que pour beaucoup de candidats classés "divers-droite" mettre l'étiquette UMP est interprété comme une tare.

Le "centre" n'est guère mieux placé :
Le MoDem est encore laminé il reçoit 111.887 voix (1,22%) et 16 élus
Le Nouveau Centre ne tire pas plus ses marrons du feu avec 293.543 voix (3,2%) et 76 élus
les candidats dit "majorité" 206.488 voix (2,25%) et 41 élus

Les candidats "divers droite" difficilement classable obtiennent 853.892 voix ((9,32 %) et 77 élus

La "vague Marine" pour 2 élus

Au 1er tour, le FN a perdu, lui aussi, des voix par rapport à 2004, passant de 1,490 million à 1,380 million, tout en passant de 12 à 15% des suffrages exprimés. Aux cantonales de 2008, le FN était tombé à 644.000 voix.

Au 2ème tour, le FN n’obtient que 2 élus dans tout le pays mais ses 400 candidats restants dépassent les 35% en moyenne

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération du Rhône (69) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

i[Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Rhône (69) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile