Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



16 personnes, dont deux maires de la CUP (gauche communiste/municipaliste indépendantiste), ont été arbitrairement arrêtés (sans demande de la justice) par la Police nationale hier dans la province de Gérone. Cette nouvelle provocation de l'état espagnol est passé inaperçu et n'a provoqué aucune réaction politique, pas même à gauche


Catalogne : Sur les 16 arrestations arbitraires commises par la police espagnole et l'absence de réaction à gauche
Je souhaite partager ce message sur twitter de Pilar Rahola (une journaliste très connue en Catalogne et très active dans la lutte pour la démocratie et l'indépendance) :


La traduction grossière en français serait : "Bonjour les progressistes espagnoles, il y a quelqu'un ? En Catalogne ils sont partis en chasse pour arrêter des indépendantistes et vous êtes restés silencieux, comme toujours."

Replaçons dans le contexte : Hier, la Police nationale espagnole, sans mandat judiciaire, a arrêté 16 personnes dont deux maires de la CUP (gauche communiste/municipaliste indépendantiste) arbitrairement. Des violations graves du droit ont été constatées (violences policières, interdiction à l'avocat des deux maires d'approcher de ses clients ...).

Ces violences étatiques sont quotidiennes en Catalogne (comme en Espagne), mais aucune formation politique n'a réagit, encore moins du côté des progressistes (Izquierda Unida inclus). Je veux bien croire que l'agenda politique soit différent : Podemos faisant le service après vente de Pedro Sanchez pour son budget, IU étant (de ce que je peux voir) engager à réussir la mobilisation des femmes espagnoles contre VOX ... mais là il s'agit d'une situation qui aurait dut alerter la gauche, mais aussi tous les démocrates.

Mais rien. Pareil en Europe, et en France (en dehors de la Catalogne Nord).

Quand ils sont venus chercher… (Martin Niemöller)

Quand les nazis sont venus chercher les communistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas communiste.
Quand ils ont enfermé les sociaux-démocrates, je n’ai rien dit, je n’étais pas social-démocrate.
Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas syndicaliste.
Quand ils sont venus me chercher, il ne restait plus personne pour protester.


Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération du Rhône (69) - Secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Les publications sur ce blog n'engagent pas la responsabilité de la section de Vaulx-en-Velin du PCF, mais uniquement de son auteur.

Perspectiva comunista (CAT)

Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Rhône (69) - Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Les publicacions en aquest bloc no comprometen la responsabilitat de la secció de Vaulx-en-Velin, però només el seu autor.

Rubriques

Recherche




Classement de sites - Inscrivez le vôtre!


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile