Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Présidentielles 2007 : Candidature de Marie George Buffet avec la Gauche populaire et antilibérale

Mercredi 31 Janvier 2007

Avec le succès du 1er thème (plus de 310 visiteurs en un jour) abordons aujourd'hui une question sociale et économique. Prenons Nicolas Sarkozy pour l'UMP, Ségolène Royal pour le PS, Jean Marie Le Pen pour le FN et Marie George Buffet pour la Gauche Populaire et Antilibérale / PCF.

Thème 2: le chômage, l'emploi et la précarité vu chez nos "présidentiables"


Comparaison des programmes
Pour Nicolas Sarkozy de l'UMP: Le choix de travailler plus

-Pour commencer, il propose de faire travailler les seniors (plus de 55 ans) comme aux USA.
-Travailler plus pour gagner plus, slogan hautement hypocrite lorsque l'on connaît les réussites de la productivité française. Cela passe par des réductions de cotisations sociales sur les heures sup.
-Renforcer la garde des enfants en crèche.
-Mettre fin à l'assistanat et concentrer les aides dans la PPE (prime pour l'emploi).
-Pour les jeunes créer un contrat de travail spécifique (type CPE)
-Mettre en place un contrat de travail unique de type CDD et calqué sur le CNE, pour plus de flexibilité.
-Réduire les effectifs de la fonction publique (les profs, les médecins, infirmiers, pompiers...) par le non remplacement des départs à la retraite.
-Discrimination positive par l'instauration de "quota" des minorités, comme aux USA.

Voilà un programme peut réjouissant pour les travailleurs. Travailler plus pour gagner moins et enrichir plus les patrons. Le MEDEF peut applaudir.

Pour Ségolène Royal du Parti Socialiste (PS): Faire payer les travailleurs par de nouvelles cotisations type CSG

-Politique en direction des entreprises pour innover, investissement de l'Etat dans les infrastructures innovantes et le micro-crédit en direction des PME.
-Baisse des charges pour les entreprises et adaptation de la fiscalité pour permettre l'innovation.
-face aux délocalisations, aider les régions à la reconversion industrielles.
-Le SMIC à 1500 euros en 2012 à la fin de la législature. Maintient et renforcement de la CSG sur les prélèvements obligatoires pour fusionner plusieurs cotisations de la sécurité sociale.

Un programme toujours sans envergure, créer toujours des cotisations nouvelles sur le dos des salariés, exonérer les entreprises avec une recette vieille de 20 ans et qui ne marche toujours pas. Le SMIC à 1500 euro en 2012 c'est ce qui équivaut a attendre l'augmentation "normale" du SMIC. Pour une candidate se réclamant de la GAUCHE peut mieux faire.

Pour Jean Marie Le Pen du FN: La Préférence Nationale: "Travail, Famille, Patrie"

-Supprimer les 35 heures pour augmenter le temps de travail sans augmenter les rémunération par heures travaillées.
-Lutte contre les syndicats Supprimer le "monopole" des 5 centrales syndicales représentatives (CGT, FO, CFDT, CFTC, CGC) qualifié d'handicap pour les PME. Réformé les prud'hommes car tenu par les marxistes de la CGT.
-Préférence Nationale pour l'octroi des aides de type RMI, allocations familiales...
-Face aux délocalisations: suppression des charges patronales au profit de la TVA, suppression de l'ISF, réorganiser les corporations de "métiers"
-Lutter contre l'immigration, cause du chômage de masse.
-Remettre en place le CPE et étendre le CNE.

Le péril rouge est le leitmotiv du programme du FN, les syndicats, les immigrés, les communistes sont les responsables du malaise social et économique en France. Le projet c'est de renforcer les pouvoirs des patrons via le corporatisme moyen-âgeux.

Pour Marie George Buffet pour la Gauche Populaire et Antilibérale/PCF: Placer les travailleurs aux coeurs des réussites économiques.

-Les taux et la durée d’indemnisation du chômage seront rapidement revalorisés, c’est une condition pour favoriser la réinsertion.
-Une modulation des cotisations chômage des employeurs pénalisera et dissuadera ceux qui précarisent.
- La transformation des emplois précaires en emplois stables, via un plan pluriannuel de résorption de l’emploi précaire sera mis en place dés le début du quinquennat dans le public comme dans le privé.
-Le CNE, le CPE (s’il est appliqué) et le contrat senior seront abrogés. Le droit à la réintégration en cas de licenciement sans cause réelle et sérieuse sera institué.
-Lutter contre le recours massif à l’intérim ou aux CDD sous le motif de surcroît d’activité.
-L’emploi de stagiaires non rémunérés pour remplacer des effectifs salariés sera interdit.
-Face aux délocalisations et restructurations, les salariés et leurs institutions représentatives auront la possibilité d’imposer des moratoires suspensifs. Ils pourront faire prendre en compte des propositions alternatives dont l’examen par les préfets sera obligatoire.
-En cas de délocalisations, les produits réimportés seront taxés à hauteur du différentiel de salaire, le produit de cette taxe alimentera un fonds de co-développement.
- La sécurisation de l’entrée des jeunes dans l’emploi, des parcours professionnels et de la fin de vie active.
-La réduction du temps de travail. Les lois Fillon seront abrogées et les lois Aubry réformées pour que les 35 heures soient un droit pour tous et créent des emplois : suppression du forfait jour, réintroduction des pauses dans le temps de travail, heures supplémentaires limitées aux surcroîts d’activité, limitation et remise en cause de l’annualisation.
-Les primes et indemnités de RTT seront intégrées dans les salaires.
-Le travail de nuit sera strictement limité et totalement interdit pour les jeunes de moins de 18 ans.
-Il faut ensuite aller vers les 32 heures sans réduction des salaires.
-Le SMIC à 1 500 euros bruts par mois pour 35 heures dès 2007.
-La convocation immédiate d’une conférence nationale sur les salaires, l’emploi, les qualifications et la formation sur la fin du gel des salaires, la reconnaissance des qualifications, la relance des politiques de formation, l’égalité salariale homme-femme, la réforme de la gestion de l’épargne salariale, la fin des discriminations salariales de toutes nature, l’extinction des "emplois pauvres".

Rien a dire, c'est plus les salariés qui payent, c'est les patrons et les riches. La Justice siciale passe par Marie George Buffet.

Pour revoir le theme 1: cliquez ici

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération des Bouches Rhône (13) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Boques del Roine (13) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile