Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Programme et idées du Parti communiste français

Communiqué de la ville de Pierre-Bénite


Expulsions locatives : le maire PCF de Pierre-Bénite convoqué au tribunal
Le 6 juillet 2010 à 14h, Serge Tarassioux, Maire de Pierre-Bénite, est convoqué au tribunal administratif (salle n°4) pour défendre l’arrêté qu’il a pris visant à encadrer les mesures d’expulsions locatives sur le territoire de sa commune. Le préfet refuse en effet la légalité du texte et demande par déféré préfectoral la suspension ainsi que l’annulation de cet arrêté.

Le Maire de Pierre-Bénite a déposé cet arrêté suite à une expulsion qui a pu être évitée grâce à son intervention. Serge Tarassioux fait alors le constat que des personnes échappent aux dispositifs d’accompagnement social et que les mesures devant assurer le droit au logement ne sont pas toujours mises en oeuvre.

Par ailleurs, la situation sociale s’aggrave et il est de sa responsabilité de Maire de tenir compte de la fragilité sociale et économique dans laquelle se trouvent ses administrés.

Cet arrêté ne contrevient pas à la loi, mais s’assure qu’elle est bien appliquée. Il s’agit de faire en sorte que les personnes concernées par des mesures d’expulsions locatives sont bien informées de leurs droits et que les dispositifs prévus par le cadre légal (particulièrement la loi DALO) ont bien été mis en oeuvre.

Cet arrêté vise non pas à interdire toutes les expulsions, mais à encadrer les mesures d’expulsions locatives.

Au titre de sa responsabilité du maintien de l’ordre public sur sa commune, Serge Tarassioux considère que les expulsions locatives portent atteinte à la dignité humaine, et estime que sans respect de la dignité humaine, l’ordre public ne peut être maintenu. Il rappelle que cette expérience peut être particulièrement traumatisante et qu’elle peut soulever des réactions violentes à même de troubler l’ordre public.

Serge Tarassioux refuse la demande du préfet de retirer cet arrêté et le défendra lors de la séance du 6 juillet, car il ne constitue en aucun cas un abus de pouvoir. Cet arrêté a vocation à améliorer la coordination des services sociaux et à permettre à ce qu’aucun cas n’échappe à ce travail.

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération du Rhône (69) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

i[Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Rhône (69) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




Classement de sites - Inscrivez le vôtre!


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile