Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Actualités et informations

Nikos Boyiopoulos, journaliste à Rizospastis (journal du KKE, le Parti communiste grec), évoque pour l’Humanité la situation économique et sociale en Grèce.


Grèce : « Nous retournons au Moyen Âge »
Le gouvernement dépose son projet de loi sur les retraites. Qu’en pensez-vous ?

Nikos Boyiopoulos. Il ne s’agit pas d’un projet de loi de réforme de la Sécurité sociale mais d’une suppression de la Sécurité sociale. En matière de droits sociaux, elle renvoie les salariés cent ans en arrière. En outre, cette loi passera conjointement avec une réforme du marché du travail. La situation qui se fait jour en Grèce est celle du Moyen Âge.

Quelles sont les alternatives que propose le KKE ?

Nikos Boyiopoulos. Les dettes de la Grèce ne sont une conséquence ni de l’augmentation des salaires, ni de celle des retraites, ni, non plus, des conditions d’une vie meilleure – la santé, l’éducation… La Grèce se trouve à la dernière place de l’UE en matière sociale. Ces dettes correspondent donc à des richesses qui ont été accaparées par ceux qui ne les ont pas produites et qui ne sont pas appelés à payer aujourd’hui pour cette situation catastrophique que révèlent la dette publique et l’économie sociale du pays.

Dans ce cadre, la position du KKE est que cette richesse appartient au peuple qui l’a créée. Elle doit donc être une propriété populaire et sociale.

Le mouvement social peut-il reprendre de la vigueur à l’occasion de ces réformes ?

Nikos Boyiopoulos. C’est la seule façon pour faire face à la situation ! Les Grecs ont la corde au cou. Pour mettre un coup d’arrêt à cette attaque contre le peuple grec, le peuple grec doit envahir les rues ; il faut une alerte nationale, une riposte de masse, politique, décidée, organisée et contrôlée. Une résistance avec le peuple comme acteur principal, contre ces mesures qui plombent le futur de la Grèce. Le peuple doit donc prendre cette question en main.

Entretien réalisé par Fabien Perrier pour l'Humanité

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération du Rhône (69) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

i[Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Rhône (69) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile