Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



EELV-PG/FI : Le "mythe Grenoblois de l'opposition de gauche"

33 responsables et militants du Parti de Gauche de l'Isère, de Grenoble ont décidé de rendre leurs cartes. Ils dénoncent les choix politiques des élus PG-FI de Grenoble, de l'autoritarisme des dirigeants fédéraux du PG 38 et enfin (et surtout) des profondes contradictions politiques qu'il y a au sein des groupes locaux de la France insoumise


Grenoble : Le Parti de Gauche 38 vole en éclats
Cher-e camarade

Aujourd'hui dans le département, et tout particulièrement dans l'agglomération de Grenoble, la campagne de la France insoumise est plombée par la politique de Parti de Gauche de l'Isère.

Nous avons depuis longtemps tiré la sonnette d'alarme : rien n'y a fait, la direction du PG38 s'obstine à soutenir la politique austéritaire du maire libéral, Eric Piolle.

Une politique qui tourne le dos à toute les déclarations de Jean-Luc MELENCHON et au programme de l'Avenir en commun.

Il ne se passe pas un Conseil municipal sans la protection de la police face au mécontentement de la population et des salariés municipaux.
Il est vrai que le plan d'austérité qui ne dit pas son nom prévoit entre autres une réduction de 150 postes et la fermeture de trois bibliothèques de quartier... et tout cela sans concertation avec les intéressés.

Cela ne serait rien si Grenoble n'avait été présentée depuis deux ans comme la ville phare de notre politique de révolution citoyenne.

De plus la direction nationale du PG apporte également son soutien à cette gestion réactionnaire.

Un pas a été franchi avec l'exclusion début janvier de notre camarade Bernadette Richard-Finot, conseillère municipale, du Rassemblement Citoyen, de la Gauche et des écologistes pour s'être abstenue sur le vote du budget 2017.

Cette situation est intolérable.

Nous ne pouvons cautionner ces décisions qui sont des obstacles à la campagne des insoumis et à l'honneur du Parti de Gauche.

Un parti qui aujourd'hui ne débat plus en interne, ne s'investit plus dans le mouvement social, se transforme en plateforme électoraliste.

C'est pourquoi en ce début d'année, nous sommes une trentaine de militants du PG38 à avoir décidé de rendre notre carte du Parti de Gauche.
La décision a été difficile car nous nous sommes énormément investis dans ce parti dont certains d'entre nous ont été les fondateurs.

Mais la résignation n'est pas de mise aujourd'hui.

Tu trouveras en PJ notre lettre de démission collective et à cette adresse http://lefilrouge2.over-blog.com/ d'autres informations sur notre travail militant.

Nous te remercions, si tu le souhaites, de nous soutenir et de nous contacter à l'adresse lefil.rouge@laposte.net
fin_de_parti.pdf fin_de_parti.pdf  (80.89 Ko)

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération des Bouches Rhône (13) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Boques del Roine (13) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile