Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Actualités et informations

Mercredi 30 Août 2006

Un gouvernement aux petits soins


Donner des vrais moyens aux hôpitaux publics
Donner des vrais moyens aux hôpitaux publics

Depuis le 24 juillet, des chirurgiens, gynécologues-obstétriciens et anesthésistes exerçant dans les cliniques privées sont en grève. Ils ont su trouver des appuis de poids... en la personne de Chirac qui, le 1er août, s’est ému que «de jeunes médecins se détournent de certaines spécialités indispensables comme la chirurgie, l’obstétrique ou l’anesthésie... parce que leurs primes d’assurance sont trop élevées».

Dès le lendemain, le ministre de la Santé, Xavier Bertrand (UMP), a annoncé un doublement des aides pour payer ces primes destinées à couvrir les médecins en cas de contentieux avec leurs malades. Selon lui, un obstétricien n’aura plus à sa charge que 5000 euros, sur une prime annuelle de 15000 euros. Par contre ce cadeau -de 20 millions d’euros par an- sera à la charge de tous les salariés, puisque cet argent sera pris sur le budget de l’assurance-maladie. Evidemment, cet argent ira directement dans les poches des assureurs, à qui Xavier Bertrand, si généreux avec l’argent public, s’est contenté de demander «plus de transparence et de modération dans le calcul des primes». Ces primes auraient triplé en quinze ans, alors que dans le même temps, si le montant des indemnités versées aux victimes augmentait considérablement, la fréquence des contentieux évoluait peu. Sans rire, les assureurs trouvent qu’on va «dans le bon sens» et l’un des plus gros d’entre eux dans ce créneau, la Mutuelle du corps sanitaire français, la MACSF, qui «assure» un obstétricien sur trois, pousse le cynisme jusqu’à demander que l’assurance-maladie prenne aussi en charge, au-delà d’un certain seuil, les indemnités versées aux victimes!

Intervention de Chirac oblige, Xavier Bertrand s’est montré tout aussi compréhensif pour les autres revendications des chirurgiens. Quand ceux-ci affirment que le gouvernement n’a pas tenu sa promesse de 2004 d’augmenter leurs honoraires de 25% -ce que conteste l’assurance-maladie qui dit que l’augmentation a été de 22%- le ministre annonce qu’une commission tranchera d’ici le 24 août et que, si elle donne raison aux médecins, l’augmentation sera effective pour le... 1er septembre. Quelle diligence!

Quand le directeur de l’assurance-maladie s’oppose à leur demande de création d’un nouveau secteur, les autorisant à fixer plus librement leurs tarifs, c’est-à-dire à les augmenter, Bertrand les soutient et annonce la création de ce secteur dès l’automne, contre l’avis de l’assurance-maladie. Ces chirurgiens, obstétriciens et anesthésistes ont donc le feu vert pour augmenter encore leurs revenus, alors que, surtout les chirurgiens, ils ne sont pas, de loin, les plus mal payés: entre 70000 et 330000 euros par an, selon leurs propres syndicats, auxquels s’ajoutent les bénéfices des cliniques dont ils sont souvent aussi actionnaires ou patrons.

En quelques jours de grève, ces médecins libéraux, chirurgiens, obstétriciens et anesthésistes des cliniques privées ont obtenu satisfaction sur presque toutes leurs revendications. À cette occasion, il est à noter qu’on n’a guère entendu les médias, si prompts d’habitude à critiquer les grévistes de la SNCF, de la RATP ou les éboueurs et à les accuser «de prendre en otage le public», protester contre ces chirurgiens qui n’hésitaient pas à renvoyer les malades vers des établissements publics déjà surchargés de travail en cet été caniculaire, ou encore qui n’existaient plus car fermés depuis longtemps au profit des cliniques privées.

La grève de cette catégorie de médecins pour leurs intérêts corporatistes et la façon dont ils l’ont menée en plein été ne plaident pas pour leur souci des problèmes de santé publique, même si les vrais responsables sont à chercher du côté des gouvernements qui depuis des années mènent une politique d’austérité pour la santé et utilisent la Sécurité sociale comme une vache à lait, puisant dans son budget pour financer ce qui n’est pas de son ressort, comme les primes d’assurances des chirurgiens par exemple.

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Perspective communiste
Nicolas Maury
[Fr] Perspective communiste, blog francophone ayant pour vocation le partage d’informations nationales et internationales. De proposer des analyses marxistes de l’actualité et du débat d’idée. Ainsi que de parler de l’actualité du Parti Communiste Français et du Mouvement des Jeunes Communistes de France.

[Cat] Perspectiva comunista, bloc francòfon dedicat a compartir informació nacional i internacional. Oferir anàlisis marxistes d’actualitat i debat d’idees. A més de parlar de les notícies del Partit Comunista Francès i del Moviment de Joves Comunistes de França.

[Esp] Perspectiva comunista, blog francófono dedicado a compartir información nacional e internacional. Ofrecer análisis marxistas de los asuntos actuales y el debate de ideas. Además de hablar sobre las noticias del Partido Comunista Francés y el Movimiento de Jóvenes Comunistas de Francia.

[Eng] Communist perspective, French-speaking blog dedicated to sharing national and international informations. To offer Marxist analyzes of current affairs and the debate of ideas. As well as talking about the news of the French Communist Party and the Movement of Young Communists of France.

[All] Kommunistische Perspektive, französischsprachiger Blog zum Austausch nationaler und internationaler Informationen. Marxistische Analysen der aktuellen Angelegenheiten und der Debatte über Ideen anbieten. Sowie über die Nachrichten der Kommunistischen Partei Frankreichs und die Bewegung der jungen Kommunisten Frankreichs.

[RUS] Коммунистическая перспектива, франкоязычный блог, посвященный обмену национальной и международной информацией. Предложить марксистские анализы текущих дел и дебаты идей. А также говорить о новостях французской коммунистической партии и движения молодых коммунистов Франции.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile