Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Communisme en Espagne et au Pays Basque

Íñigo Errejón n°2 de Podemos, chantre du postmodernisme où "populiste de gauche", vient de claquer la porte de Podemos pour les élections municipales et régionales à Madrid. Face au bloc réactionnaire, Íñigo Errejón fait le choix de la défaite - article et traduction Nico Maury


Íñigo Errejón claque la porte de Podemos à Madrid
L'espace politique à gauche du PSOE à Madrid, unifié sous la bannière d'Unidos Podemos, s'est brisé en plusieurs morceaux après la décision d'Íñigo Errejón de s'inscrire dans un nouveau groupe "Más Madrid", la plate-forme politique lancée en décembre dernier par la mairesse de la ville, Manuela Carmena, pour les élections municipales et régionales.

Le cinquième anniversaire de Podemos est devenu un cauchemar pour Pablo Iglesias. Les affrontements politiques entre Pablo Iglesias et Íñigo Errejón, chantre du postmodernisme, a abouti à une situation de crise dans la formation populiste.

Un nouvel espace, centré autour d'Errejón et Carmena

Íñigo Errejón estime que sa démarche permettra de renforcer les changespour accéder à la présidence de la Communauté de Madrid et que cela peut "mettre toutes les générations dans une candidature qui puisse exciter de nombreux citoyens, d'où qu'ils viennent". Même si il se justifie comme une démarche qui n'est pas "une rupture avec Podemos, c'est une addition".

Izquierda Unida , qui travaille avec Podemos à constituer une liste (que devait conduire Errejón), décidera également de sa position. A cette heure IU n'a pas décidé de rallier "Más Madrid". Les "anticapitalistes" exhortent Izquierda Unida et Podemos à former une alternative à Íñigo Errejón.

Colère de Pablo Iglesias

"En politique, il faut être habitué à ce genre de manœuvres" déclare sur Facebook Pablo Iglesias, ajoutant "je n'accepte pas que Manuela et iñigo nous aient caché ce qu'ils préparaient, un projet électoral propre à la communauté de Madrid et qu'ils l'aient annoncé par surprise. Je pense que nos adhérent.e.s méritent plus de respect."

"Je souhaite bonne chance à iñigo dans la construction de son nouveau parti avec Manuela... Mais, avec tout le respect que je vous dois, iñigo, tu n'es pas Manuela" avant d'annoncer que "dans la communauté de Madrid et dans toutes les autres communes de notre pays, Podemos va construire avec Izquierda Unida et ses alliés des candidatures municipales d'unité. Et nous continuerons à le faire avec la société civile et avec les gens".

Le postmodernisme allié objectif du bloc réactionnaire

La fragmentation de la gauche est devenue une réalité, pour l'instant à Madrid. Bizarrement cette fragmentation arrive au moment où l'électorat de gauche est en crise, comme en témoignent les résultats des élections andalouses, et lorsque le pacte de PP, Ciudadanos et Vox dans cette communauté expulse le gouvernement du PSOE.

Finalement les chantres du postmodernisme, comme Íñigo Errejón, sont de bons atouts pour le "bloc réactionnaire", qui peut espérer une grande division de la gauche dans d'autres communautés et municipalités et aussi pour les prochaines élections générales.

Nicolas Maury
Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Digg Google Tape-moi Blinklist Furl Reddit Newsvine Y! Blogmarks Technorati Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération du Rhône (69) - Secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Les publications sur ce blog n'engagent pas la responsabilité de la section de Vaulx-en-Velin du PCF, mais uniquement de son auteur.

Perspectiva comunista (CAT)

Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Rhône (69) - Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Les publicacions en aquest bloc no comprometen la responsabilitat de la secció de Vaulx-en-Velin, però només el seu autor.

Rubriques

Recherche




Classement de sites - Inscrivez le vôtre!


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile