Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Roman Levin, jeune communiste de 20 ans, avait déclaré à ses commandants qu'il n'était plus disposé à participer à l'oppression du peuple palestinien. Devenu un Refuznik, il vient de sortir de prison après 80 jours d'enfermement - article et traduction Nico Maury


L’objecteur de conscience (Refuznik) et jeune militant communiste, Roman Levin, 20 ans, a été libéré lundi de la prison militaire où il se trouvait depuis 80 jours. Un comité militaire l'a reconnu comme "incompatible" avec la fonction militaire.

Roman Levin est depuis 80 jours emprisonné. Il a récemment comparu devant un comité qui a rejeté sa demande d'exemption pour des raisons de conscience mais a recommandé une exemption pour des raisons de non-conformité.

Roman Levin, originaire de la ville de Bat Yam, au sud de Tel Aviv, a émigré en Israël avec quelques membres de sa famille originaires d'Ukraine à l'âge de 3 ans. Il s'était enrôlé dans l'armée, persuadé que son service contribuerait à la société et remplirait ses fonctions de citoyen. Mais la réalité fut tout autre.

Roman Levin est membre de l'Alliance de la jeunesse communiste israélienne.

Voilà sa lettre de démission de l'armée israélienne :

"Mon refus est un acte de protestation contre l'occupation qui dure depuis plus de 50 ans et est un acte de solidarité avec le peuple palestinien en Cisjordanie et la bande de Gaza assiégée.

Lorsque j'ai rendu visite à ma famille en Ukraine, j'ai constaté un manque de respect envers les Juifs-juives. En Israël aussi, mes amis et moi avons été traités avec mépris pour notre ethnie et notre culture différentes. C’est ainsi que ma sympathie pour le peuple palestinien opprimé s’est développée.

Il y a une guerre civile en Ukraine et lors de ma visite il y a quelques mois, j'ai rencontré des soldats qui n'avaient aucune idée de pour quoi ils se battaient et qui meurent. Je pourrais m'identifier à eux, car moi aussi, je ne crois pas aux politiques militaires d'Israël, qui consistent principalement à maintenir l'occupation.

Cette expérience m'a amené à réfléchir à la signification de mon service militaire. Je refuse de continuer à participer à l'oppression du peuple palestinien. Dans les territoires [occupés], de plus en plus de colonies sont construites alors que les Palestinien.ne.s sont soumis.es à des politiques de confiscation de terres et de démolitions de maisons. Depuis 2006, Israël a détruit plus de 2000 maisons dans les territoires occupés.

La liberté de circulation des Palestinien.ne.s est limitée, tant à l'intérieur de leur pays que lorsqu'ils voyagent en dehors de celle-ci, car le passeport palestinien est classé au 189ème rang mondial et ce droit est totalement révoqué dans la bande de Gaza.

J'ai servi dans l'armée en tant que chauffeur de camion et une partie importante de mon devoir était de conduire dans les territoires occupés. Quand j'ai été recruté, je pensais que l'armée servait les intérêts des citoyens israéliens, mais après avoir servi dans les territoires, j'ai compris que les actions de l'armée ne servaient pas mes intérêts ni ceux des travailleurs-travailleuses en Israël, en particulier après le meurtre continu de manifestants à la clôture de Gaza.

La loi sur l'État-nation a renforcé cette compréhension pour moi. J'en suis venu à la conclusion qu'il est impossible de tenir les deux bouts de la corde: résister à l'occupation, au racisme et à l'ordre capitaliste, tout en servant dans une armée qui préserve ces choses.

Du point de vue financier, il est plus intéressant pour moi et ma famille si je complète mon service, d’obtenir une allocation et une licence valable qui me permettrait de trouver un emploi bien rémunéré. Mais pour la plupart des résident.e.s palestinien.ne.s, et en particulier pour les résident.e.s de Gaza, cette option n'existe pas.

Chaque année, le nœud coulant se resserre autour du peuple palestinien et l'écart entre les riches et les pauvres se creuse davantage. Cette augmentation de la pauvreté prive les travailleurs-travailleuses israélien.ne.s de tout espoir d'un avenir meilleur, alors que le gouvernement justifie la guerre. L'État consacre environ 70 milliards de shekels par an au budget de la défense, au lieu d'investir dans l'éducation, la santé et le bien-être. Dans un but lucratif, en coulisse, Israël vend des armes sophistiquées à des régimes tyranniques comme l'Azerbaïdjan, le Soudan du Sud et le Rwanda, ainsi qu'à la persécution du mouvement de résistance des paysans par l'Inde - ces dernières années, environ 49% des ventes d'armes israéliennes sont allées en Inde.

Le service militaire, en raison du rôle oppressant de l'armée israélienne, crée un obstacle à ce qui effraie le plus la classe dirigeante: un partenariat entre travailleurs-travailleuses juifs-juives et arabes dans la lutte contre les magnats des affaires, le capitalisme de copinage et l'oppression nationaliste, parce que seulement grâce au partenariat et à la solidarité avec la population arabe ainsi qu'avec d'autres groupes défavorisés tels que les Ethiopien.ne.s, les Russes et les Mizrahim, nous pouvons créer un avenir sans exploitation, sans oppression et sans guerre."

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération du Rhône (69) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

i[Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Rhône (69) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile