Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Double bonne nouvelle : L'indépendantisme arriverait en tête des élections, notamment avec la liste d'Esquerra Republicana de Catalunya (ERC), conduite par Ernest Maragall et le sinistre Manuel Valls continue de chuter dans les intentions de vote - article et traduction Nico Maury


L'indépendantisme est en tête des intentions de vote à Barcelone, Manuel Valls chute dans les sondages
C'est la liste d'Esquerra Republicana de Catalunya (ERC), conduite par Ernest Maragall, qui remporterait les élections municipales selon un sondage de Global Chronicle. La liste de l'ERC remporterait 12 conseillers (contre 5 actuellement). ERC est créditée de 25,6% des voix.

L’actuelle maire de Barcelone Ada Colau, avec 19,4% des intentions de vote et 9 élu.e.s arriverait en seconde position. En 2015, Barcelona en Comú remportait 25,21% des voix et 11 élu.e.s.

Dans cette configuration, les deux listes de gauche pourraient former une alliance pour gouverner Barcelone. Avec 21 conseillers municipaux, la majorité absolue est atteinte et permet de ne pas s'appuyer sur le Parti des socialistes (PSC-PSOE) crédité de 13,6% des voix et 6 élu.e.s (9,63% - 4 sièges), ni sur la gauche anticapitaliste de la CUP créditée de 6,6% et 3 sièges (7,42% - 3 sièges).

L’indépendantiste de centre-droit Elsa Artadi, qui serait en binôme avec l’ancien ministre de l’Intérieur catalan Joaquim Forn (en prison), obtiendrait 11,6% et 5 sièges (22,75% - 10 sièges sous les couleurs de la CiU). La présence des deux dirigeant.e.s de PDECat permet au parti de remonter légèrement la pente (liste créditée de 9% lors du dernier sondage).

Les conservateurs du Partido Popular (PP) obtiennent 4,6% des intentions de vote et perdraient leurs élu.e.s municipaux (8,71% - 3 sièges).

Enfin pour parler de Manuel Valls, la tendance n’est pas positive. La candidature du sinistre individu chute dans les sondages. Entre novembre 2018 et aujourd'hui, sa liste passe de 15% à 13,3% et ne devrait plus que remporter 6 sièges (contre 7 lors du dernier sondage). Son parti Ciudadanos se retrouverait largement dépassé par les indépendantistes (45,91% et 20 sièges), tout comme son rival social-démocrate du PSC-PSOE qui le devancerait de 0,3 points. Même dans une configuration d'alliance unioniste, Manuel Valls ne pourrait bénéficier que de 12 sièges. Il ne sera donc pas maire de Barcelone.

Le Conseil municipal de Barcelone est composé de 41 sièges.

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération des Bouches Rhône (13) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Boques del Roine (13) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile