Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Municipales/Cantonales 2008

La Ville-sans-nom rassemble les citations de cette collaboration. Elles mettent en évidence une constante : de Louis XIV à la mairie actuelle de Jean-Claude Gaudin les puissants n’ont eu de cesse de vomir leur bile sur Marseille jugée tour à tour trop populeuse


La Ville-sans-nom: Marseille dans la bouche de ceux qui l'assassinent
En amont de la publication de ce livre une commande faite par Euroméditerranée (établissement public chargé de la réhabilitation des quartiers portuaires de Marseille) à un photographe reconnu, Antoine d’Agata. On demanda à l’artiste de mettre en images la rénovation « en évitant tout regard nostalgique ». Refusant de servir de caution à un projet de destruction des quartiers populaires, le D’Agata fit des montages de silhouettes d’adolescents sur des images de destruction avec la mention : « Qu’allez-vous faire de nous ? ». En parallèle à ce travail il collecta avec Bruno Le Dantec des citations de puissants alléchés par le projet Euroméditerranée.

L’ensemble photos et citations donna lieu à une exposition, « Psychogéographie », que Renaud Muselier (président d’Euroméd et saigneur local de l’UMP) qualifia de « travail volé ».

La Ville-sans-nom rassemble les citations de cette collaboration. Elles mettent en évidence une constante : de Louis XIV à la mairie actuelle de Jean-Claude Gaudin les puissants n’ont eu de cesse de vomir leur bile sur Marseille jugée tour à tour trop populeuse, crasseuse, bordélique, paresseuse et envahie d’étrangers. Un brouhaha étouffant de voix de politiciens, journalistes, urbanistes, hommes d’affaires, écrivains stigmatisant le petit peuple et les étrangers (des Italiens de la fin du XIXe siècle aux Arabes de la fin du XXe), exhortant à balayer la canaille. Un avant-goût du « kärcher » de l’actuel président, qui rappelons-le a de fervents supporters à la mairie marseillaise.

Ces rêves d’utopistes bouffeurs de pauvres et d’étrangers prennent forme depuis 2002 avec le projet Euroméditerrannée qui orchestre la « gentryfication » du centre-ville, autrement dit le vidage progressif (façon poulet vidé de ses viscères) de ce que le centre peut compter de pauvres, de basanés, de qui-parlent-fort pour en faire un paradis pour cadres moyens et supérieurs, un terrain de jeux pour businessmen et touristes fortunés. Etrangement, comme le souligne Le Dantec concernant Marseille, « presque tout ce qui lui était auparavant reproché s’(est) maintenant transformé en argument de vente ».

Quelques grosses entreprises se partagent la galette : parmi elles Eiffage (pour les horodateurs et la transformation du « Grand Hôtel » de Noailles en commissariat), Kaufman & Broad, Connex (Véolia – pour une partie des parts du tramway, de la SNCM et les navettes fluviales locales), Lone Star (fonds de pension américain – notamment pour la rue de la République) et Eurazéo.

Sous les applaudissements unanimes de la majorité municipale et de la presse de la finance.

Selon l’auteur, Marseille serait la dernière grande ville d’Europe dont le centre-ville est encore populaire. De l’inauguration du Centre-Bourse en 1977, supposé contrer l’influence du marché arabe, à la construction de la grande bibliothèque Alcazar, sensée effrayer les pauvres autochtones d’origine immigrée, en passant par les travaux de rénovation interminables du centre et les luttes de ses habitants, Le Dantec commente les différentes étapes de cette « reconquête » de la ville par la bourgeoisie.

A lire pour mieux comprendre ce qui se joue à Marseille. :
Bruno Le Dantec,
La Ville-sans-nom : Marseille dans la bouche de ceux qui l’assassinent,
Marseille : Le Chien rouge, 2007 – 105 p.

Nicolas Maury (source utopitre.over-blog.fr)
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération des Bouches Rhône (13) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Boques del Roine (13) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile