Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Programme et idées du Parti communiste français

Sous couvert d’un discours qui met en avant la responsabilité de chacun devant des caisses de financements vides et la volonté de sauvegarder un système de solidarité nationale, ce gouvernement n’a qu’un seul but : laisser aux grands leaders de l’assurance, ces groupes financiers plus intéressés par le profit que par notre santé, le soin de décider de l’avenir de notre « capital » santé.


La réalité sur le déficite de la Sécu
Parlons un peu de responsabilité :

- l’Etat doit 5,2 milliards d’euros à la sécurité sociale,
- 13 milliards d’euros : c’est la somme qui rentrerait dans les caisses assurances chômage et maladie si les revenus boursiers cotisaient
- 23 milliards d’euros : c’est le coût pour l’assurance maladie des éxonérations de cotisations patronales voulues par le MEDEF et gracieusement accordées par la loi d’un gouvernement responsable.
- 1,9 milliards d’euros : c’est l’ensemble des cotisations patronales non payées (fraudes)

Par contre :

- 1% d’augmentation de salaire généralisée (soit un coût de 30 euros pour un salaire de 1500 euros net) représente un rentrée de 9 milliards d’euros pour la sécurité sociale.
- 100 000 emplois créés (dans la fonction publique par exemple ? ) représentent une rentrée de 9 milliards d’euros.

Déficit de la Sécurité Sociale : 12 milliards d’euros !?

Soyons clairs, lorsque le président fait appel à la responsabilité individuelle, il nous demande surtout de mettre la main à la poche pour sa politique avantageuse pour ses amis du CAC40. Il nous demande, à nous citoyens, de financer la richesse et les bénéfices records d’une minorité qui ne connait rien de la solidarité, de la responsabilité collective et individuelle.

Les assurances privées n’ont qu’un seul but : faire des bénéfices ! Une seule méthode : faire des économies ! Aux dépends de qui ? Pour quel bénéfice pour la société, la solidarité nationale ? Les seuls bénéficiaires resteront une fois de plus les grands groupes de la finances et les grandes fortunes, informées et décisionnaires, qui spéculeront avec cette nouvelle mane.

Notre président se trompe, nous sommes responsables. Lui est aveuglé par les « lois du marché » et de la libre concurrence.

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération des Bouches Rhône (13) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Boques del Roine (13) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile