Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Espace nord-américain : Etats-Unis-Canada-Québec

Mardi 22 Octobre 2019

Les élections législatives viennent de se terminer au Canada par une victoire à la Pyrrhus de Justin Trudeau. Sans majorité, les libéraux canadiens auront fort à faire, sachant que le Bloc Québécois fait un sacré retour électoral dans la Belle province


La renaissance du Bloc Québécois
Les grands gagnants des élections sont les Conservateurs et le Bloc Québécois.

Si les Libéraux remportent 31,1% des voix, le parti de Justin Trudeau perd sa majorité parlementaire et ne conserve que 157 sièges (-29). Les Conservateurs en tête des élections (34,4%) ne parviennent qu'à gagner 121 circonscriptions (+29).

Le Bloc Québécois est la grande surprise de ce scrutin. Le parti indépendantiste du Québec passe de 10 à 32 circonscriptions et rassemble au niveau fédéral 7,7% des suffrages. Le BQ devient la seconde opposition officielle à la Chambre des communes du Canada.

Les Néo-démocrates de Jagmeet Singh subissent une large défaite en ne rassemblant que 15,9% des voix et conservant 24 circonscriptions (-18). Les verts remportent 3 sièges (+1) et 6,5% des voix.

«Le Québec c’est nous! On veut un pays!»

Avec presque tous les votes comptés au Québec, les Libéraux l'emportent dans 35 circonscriptions (-5) et 33,8% des voix, le Bloc québécois sur 32 circonscriptions (+22) avec 32,9% des voix et les conservateurs sur 10 circonscriptions (-2) et 16,1% des voix.

Le NPD ne conserve qu'un seul siège et tombe à 10,7% des suffrages, celui de la circonscription de Rosemont – La-Petite-Patrie (île de Montréal). Ce parti est quasiment éliminé du Québec et paie de le prix fort des positions anti-québécoise (projet de loi 21 portant sur la laïcité pour les fonctionnaires en situation d'autorité) de son leader Jagmeet Singh.

Les Libéraux parviennent à limiter la casse avec 35 circonscriptions conservées et notamment un leadership quasi intact sur la région de Montréal (16 des 18 circonscriptions de l’île de Montréal) et de Québec. Ils incarnent l'antithèse du Bloc et la rivalité historique entre Fédéralisme/Souverainisme.

Le Bloc Québécois, avec 1.377.254 suffrages double ses suffrages de 2015 et triple son nombre de sièges. Les 10 député.e.s sortant.e.s ont été réélu et les gains se sont fait majoritairement au détriment des conservateurs, des libéraux et du NDP. Le chef du Bloc, Yves-François Blanchet, est parvenu à se faire élire dans sa circonscription de Beloeil-Chambly en Montérégie à la place du sortant du NDP.

Le Bloc a visé juste en défendant les positions du gouvernement Legault et en incarnant le Parti du Quebec à Ottawa. Il a porté une position ferme de non participation à des majorités (il n'est pas là pour faire vivre le fédéralisme), rejetant le "multiculturalisme" canadien au profit du modèle "francophone" du Québec et incarnant de fait l'indépendantisme québécois.

Notre camarade André Parizeau termine second dans la circonscription de Ahuntsic-Cartierville (22,3 %) et la Libérale sortante arrive largement en tête avec 51,4% des suffrages.

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération des Bouches Rhône (13) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Boques del Roine (13) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile