Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Elections Régionales 2010

La semaine dernière nous avons vu le Parti Communiste Guadeloupéen et son soutien au DvG Eric Jalton. Pour les régionales en Martinique, le Parti Communiste Martiniquais a décidé de soutenir le "RDM Alliance Pour le Développement” conduite par Madeleine de Grandmaison (ex-PPM)


Le Parti Communiste Martiniquais avec Madeleine de Grandmaison
Le 24 janvier dernier, les Martiniquais ont approuvé le principe d’une évolution institutionnelle dans le cadre de l’article 73 qui prévoit l’instauration, à moyen terme (2 ans peut-être), d’une collectivité unique regroupant les compétences des deux collectivités existant actuellement. En attendant la mise en place de ces nouvelles institutions, les électeurs devront bientôt se rendre aux urnes pour renouveler l’actuel conseil régional.

Cette consultation s’avère toute aussi importante que les deux précédentes car elle revêt des enjeux importants pour l’avenir de notre pays. D’abord, il s’agira de désigner la nouvelle équipe qui dans cette période de transition devra assumer la gestion de la collectivité régionale en attendant le passage à la collectivité unique.


Et ses choix de gestion ne sont pas sans importance pour cette collectivité en charge théoriquement du développement de ce pays en proie à une crise économique et sociale structurelle qui s’aggrave de jour en jour, comme le montre la récente envolée du chômage : plus de 5 000 chômeurs supplémentaires en 2009 ! Une situation qui risque fort de se dégrader encore dans les prochains mois. D’autant que la plupart des collectivités, dont certaines étaient déjà lourdement endettées bien avant la crise, ont vu leurs recettes s’effondrer du fait notamment du désengagement de l’Etat, de la baisse du rendement de l’octroi de mer.

Plus grave, pour certaines comme Fort-de-France, leur situation financière difficile résulte du laxisme de leur exécutif. La tentation est grande, pour certains leaders politiques, et pas des moindres, de vouloir s’emparer de la Région, la seule collectivité de notre pays qui, grâce à une gestion efficace et rigoureuse, a pu dégager un excédent budgétaire et possède encore une capacité d’investissement pour soutenir certains secteurs d’activité alors que presque toutes les autres sont aujourd’hui l’arme au pied.

Dans cette campagne des régionales qui s’annonce comme des plus âpres, nul doute que le mensonge et la démagogie seront les principaux arguments de ceux qui se sont révélés ailleurs de piètres gestionnaires. De la droite à la fausse gauche, chacun s’appliquera à démontrer que c’est l’exécutif sortant qui est responsable de la crise qui ravage notre pays, oubliant comme par miracle la responsabilité éminente de l’Etat français et des capitalistes. Tel autre ne manquera pas de ressortir son concept de “ville capitale” ou de “centralité foyalaise” pour exiger sa“dotation de centralité pour éponger les déficits de sa gestion, au risque de priver le reste du pays du soutien dont il a besoin.

Notre Parti réaffirme qu’il est indispensable de placer aux commandes de cette collectivité des gestionnaires qui ont fait leurs preuves, qui ont su maintenir les grands équilibres financiers, tout en assurant un haut niveau d’investissement. Il est hors de question, pour notre Parti de soutenir une quelconque liste de droite ou qui se dit de gauche mais dont les leaders sont pétris de la culture du déficit et du clientélisme qui en est la cause. La Martinique a trop souffert de la gestion laxiste et
des investissements hasardeux de ce président qui avait mis le pays et ses entreprises à genoux et dont l’héritier actuel rêve de s’installer à Plateau Roy. Une gestion saine devra permettre à la Région de continuer de jouer son rôle d’amortisseur social pour venir en aide aux plus démunis, contribuer à la réduction des inégalités sociales insoutenables qui minent notre société, de soutenir sans
parti pris tous les projets qui feront avancer notre pays.

Elle devra aussi s’inscrire davantage dans cette dynamique de développement durable et solidaire initiée par le SMDE pour s’efforcer de sortir notre pays de sa trop grande dépendance vis-à-vis de l’extérieur. Mais cette consultation comporte un autre enjeu. Car comme le Conseil général, le Conseil régional devra participer à la mise en place de la Collectivité unique. Comme le prévoit la loi, son exécutif aura à négocier avec le gouvernement les modalités d’organisation, de fonctionnement, le mode de scrutin ou encore les habilitations qui pourraient lui être accordées. Il devra être très attentif au respect par l’Etat de ses engagements.

Ses élus, en plénière régionale ou réunis en congrès avec ceux de l’assemblée départementale, auront à se prononcer sur ces propositions. Le choix que feront les électeurs le 14 mars prochain sera donc décisif pour l’avenir de notre pays. Ils devront refuser leurs suffrages aux partisans de l’immobilisme et de la poursuite de cette politique de non développement dont chacun peut constater les ravages, tout comme ils doivent se détourner de ceux qui, tout en se proclamant de gauche et autonomistes portent une lourde responsabilité dans le rejet du passage à l’article 74.

Notre Parti les appelle donc à apporter leur soutien aux candidats qui sont des anticolonialistes convaincus et qui ont clairement manifesté leur engagement en faveur de la responsabilité du peuple martiniquais. Plus particulièrement, le PCM appelle à voter pour la liste “RDM. Alliance Pour le Développement” dirigée par Madeleine De Grandmaison, et où figurent honorablement nos camarades Michel Branchi et Evelyne Boucou. Les Communistes s’engageront résolument dans la bataille aux côtés des autres forces de progrès associées à Madeleine de Grandmaison pour défendre les intérêts supérieurs du peuple martiniquais.

Editorial de Georges Erichot, Secrétaire Général du PCM, pour Justice Hebdo du PCM


Le Parti Communiste Martiniquais avec Madeleine de Grandmaison
La liste RDM. ALLIANCE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA MARTINIQUE

1. De GRANDMAISON Madeleine
2. AZEROT Nestor Bruno
3. SIGER Marina
4. FRANCOIS-HAUGRIN Farell
5. VELAYOUDON Marthe
6. OCCOLIER Raymond
7. DELBOIS Joselyne
8. PETIT Claude
9. BAURAS Christiane
10. HERY Arthur
11. AMPIGNY Marie-Line
12. CHEMIN Edouard
13. NEBON Marie Elise
14. BOSQUI Thierry-Blaise
15. CHANTEUR Amandine
16. PLACIDE Fernand
17. LARADE Ludmilla
18. BRANCHI Michel
19. FRANCOIS Maryse
20. BORVAL Elie
21. DARSOULANT Huguette
22. FERDINAND Guy
23. BRUJAILLE LATOUR Audrey
24. BEAUVAL Yves
25. AUGUSTIN Lijy
26. VALERIUS Daniel
27. DUVENTRU Monique
28. EDWIGE Romain
29. BOUCOU Eveline
30. COCO Hugues
31. TOUL Marie -France
32. DORIVAL Roland
33. BLEDIN Viviane
34. MINOT Marius
35. JULIEN Catherine
36. BONARD Bruno Barnabé
37. SAVY Francesca
38. GIBON Sylvio
39. RAMANICH épouse VAUCLIN Laila
40. VERNEUIL Christian
41. BELLIARD Valentine
42. JOCO David
43. DUMAISON Henrie

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération du Rhône (69) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

i[Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Rhône (69) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




Classement de sites - Inscrivez le vôtre!


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile