Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



L'Inde connait depuis la fin des années 60 une importante insurrection maoïste nommée "Naxalite" (en référence à un village de Bengale-Occidental d'où est parti le mouvement, Naxalbari). Bien qu'en recul ces dernières années dans toute l'Inde, les maoïstes conservent une activité militaire au Kerala. Malgré les lourdes oppositions entre le CPI(M) et le CPI(Maoist), le gouvernement du Kerala veut mettre un terme aux activités militaires - article et traduction Nico Maury


Le gouvernement communiste du Kerala engage un plan de réhabilitation pour les guérilleros maoïstes
La présence maoïste au Kerala concerne les zones tribales et forestières des districts de Malappuram, Kozhikode, Wayanad, Palakkad et Kannur. Le gouvernement du Left Democratic Front a annoncé mercredi un programme pour permettre la reddition et la réhabilitation pour les maoïstes opérant dans l'Etat.

Le Chief minister du Kerala, Pinarayi Vijayan, propose un programme pour assurer un emploi, un logement et l'éducation pour celles et ceux qui sont prêts à abandonner les activités militaires maoïstes. L'objectif principal permettre le retour au calme de certaines localités et garantir les moyens d'une paix durable.

Sur la base de leur position et de leur rôle dans la guérilla, les militant.e.s maoïstes seront classés en trois groupes :

1- Les maoïstes de catégorie A (les dirigeant.e.s) obtiendraient 500.000 roupies pour leur reddition. Une bourse de 15.000 roupies serait donné à celles et ceux qui veulent continuer leurs études et 25.000 roupies pour celles et ceux qui souhaitent se marier. Même proposition pour la formation professionnelle.

2- Les militant.e.s maoïstes, qui entrent dans les catégories 2A et 2B, recevront 300.000 roupies chacun. Des incitations spéciales seraient accordées à celles et ceux qui remettent leurs armes à la police, par exemple, 25.000 roupies seront versées en échange d'un AK 47. Un plan est également mis en place pour fournir des logements.

Les relations entre les communistes et les maoïstes sont très tendues en Inde comme au Kerala. Dernièrement, une affiche des naxalites, collée à Pazhayannur, appelait à décapiter Pinarayi Vijayan.

Nicolas Maury
Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Digg Google Tape-moi Blinklist Furl Reddit Newsvine Y! Blogmarks Technorati Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération du Rhône (69) - Secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Les publications sur ce blog n'engagent pas la responsabilité de la section de Vaulx-en-Velin du PCF, mais uniquement de son auteur.

Perspectiva comunista (CAT)

Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Rhône (69) - Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Les publicacions en aquest bloc no comprometen la responsabilitat de la secció de Vaulx-en-Velin, però només el seu autor.

Rubriques

Recherche