Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Législatives 2007: XIII° législature

De nombreux journaux colportent des rumeurs sur la « mort annoncée » du PCF à l’issue de législatives réduites à la fonction d’installer définitivement la bipolarisation


Les partisans du bipartisme rêvent d’enterrer le PCF
L’affaiblissement du PCF suscite le regain d’intérêt des médias pour ce parti, boycotté pendant la campagne présidentielle de Marie-George Buffet par la plupart des journaux. Le 1,93 % obtenu par la candidate communiste le 22 avril donne des ailes aux commentateurs prompts à conclure à la disparition prochaine du PCF.
La prochaine échéance de cette mort annoncée serait les législatives, où la perte de son groupe parlementaire, pronostiquée par différents sondages, plongerait le PCF dans des déboires financiers insurmontables.
Le Figaro a fait sa une, hier matin, sur la « crise financière au PCF ». Le quotidien enquête aussi sur le « trésor fantôme » des oeuvres données au Parti par les artistes, relayant de graves insinuations sur de prétendus « détournements » et « destructions » dont les journalistes conviennent eux-mêmes qu’il s’agit de « rumeurs »... Dans son édition de dimanche, le Monde avait lancé celle de la vente en préparation du patrimoine culturel et immobilier du PCF, démentie par sa direction.

Personne ne peut nier les difficultés du PCF après les graves revers subis ces dernières années dans des scrutins nationaux. Mais le pilonnage médiatique concentré sur celles-ci, avec une insistance inversement proportionnelle à l’attention accordée au programme des candidats communistes, s’inscrit dans le cadre d’un bipartisme ouvertement encouragé par la plupart des grands médias.
Les législatives n’auraient d’autre fonction que d’installer définitivement ce bipartisme. De là à déclarer le PCF hors circuit, il n’y a qu’un pas que Libération a franchit allègrement : « Doucement, la lumière s’éteint place du Colonel-Fabien. » Et le quotidien d’expliquer qu’« à terme l’utilité d’un Parti communiste est bien posée ». Idem dans le journal gratuit 20 Minutes, où l’on estime que le PCF « joue sa survie lors des législatives », avec une « Berezina annoncée ». Pas ou peu de mots sur la campagne très active sur le terrain des communistes. Tout juste, souligne-t-on dans Libération, de manière d’ail- leurs contradictoire, que « le PCF dispose encore d’un maillage militant important et d’une bonne implantation de ses élus ».

Marie-George Buffet a réaffirmé mardi que les communistes allaient « se battre jusqu’au bout » pour maintenir leur groupe à l’Assemblée nationale, qui compte aujourd’hui 22 députés. Les candidats sortants « me disent eux-mêmes qu’ils sentent dans leur campagne qu’ils rassemblent la gauche. S’ils sont en tête de la gauche au premier tour, je crois qu’ils sont en capacité de battre la droite », a ajouté la secrétaire nationale du PCF, estimant que les électeurs attendent que la gauche « se démarque bien de la politique de la droite et du centre et n’ait pas d’autre priorité que de défendre efficacement les salariés, les jeunes et les - retraités ».

Du rêve du bipartisme à sa réalisation, il y a en fait de la marge, comme le relève un article du Monde de mardi consacré aux « failles du bipartisme à la française ». « Si elle s’affirme dans les urnes, cette bipolarisation tarde néanmoins à se manifester idéologiquement », constate son auteur, avec une majorité de Français opposés « à l’économie de marché » et à la mondialisation capitaliste, que la dynamique du « vote utile » n’a pas réussi à réduire. Il se trouve peu de monde, en revanche, pour commenter le handicap pour la gauche créé par l’affaiblissement du PCF, que rien n’est parvenu à combler. L’échec de Ségolène Royal à la présidentielle a démontré l’inanité des tentatives d’ouverture au centre. De ce point de vue, les déclarations belliqueuses du chef de file du PS en Seine-Saint-Denis, Pascal Popelin, estimant « gagnables » les sièges communistes de Montreuil et de La Courneuve, sont inquiétantes pour toute la gauche. Même si, contrairement aux rumeurs, celle-ci devrait se rassembler partout au second tour, y compris au Blanc-Mesnil, circonscription de Marie-George Buffet.

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération des Bouches Rhône (13) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Boques del Roine (13) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile