Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Présidentielles 2012 : Jean Luc Mélenchon Front de Gauche

Jean-Luc Mélenchon a assuré jeudi matin qu'il ne participerait pas à un gouvernement socialiste en cas de victoire de François Hollande à l'élection présidentielle, les programmes du PS et du Front de gauche ne disant "pas la même chose"


Mélenchon exclut de participer à un gouvernement socialiste
"C'est l'honnêteté qui nous retient parce que nous avons développé un programme qui ne dit pas la même chose que celui de François Hollande, c'est le moins qu'on puisse dire", a déclaré le candidat du Front de gauche à l'Elysée au cours de l'émission "Les quatre vérités" sur France-2, citant pêle-mêle la revalorisation du SMIC et la sortie de l'OTAN.

Contrairement aux Verts, qui ont "tout sacrifié à quelques sièges aux élections législatives" offerts par le PS, "je ne vois pas comment nous irions dans un gouvernement dans lequel François Hollande a dit d'avance que c'était son programme à prendre ou à laisser", a-t-il insisté.

Interrogé sur la position de ses alliés communistes, l'ancien sénateur socialiste a estimé qu'il y avait "peu de raison de penser" qu'ils "aient envie d'aller dans un gouvernement" dirigé par les socialistes. "Je les connais assez bien pour vous dire qu'ils n'iront pas", a-t-il ajouté sans toutefois vouloir s'exprimer à leur place. Jean-Luc Mélenchon, allié au PCF dans le Front de gauche, a dit jeudi avoir le sentiment que les communistes ne voulaient pas entrer dans un futur gouvernement de gauche. Sur France 2, le candidat FG à l'Elysée a jugé "normal" que les Verts veuillent y aller, ayant, selon lui, "tout sacrifié à quelques sièges aux législatives que vont leur donner les socialistes".

"En tout cas, moi, ma parole est engagée: je n'y mettrai pas les pieds", a-t-il réaffirmé.

Persuadé que "la performances du Front de gauche contrarie François Hollande et les socialistes", Jean-Luc Mélenchon n'exclut pas de se qualifier pour le second tour de la présidentielle, même si les sondages le créditent de 13 à 15% des intentions de vote. A ses yeux, "les conditions sont plus favorables que jamais parce que (...) tout le monde dit: Hollande a gagné, il va être en tête" et la question est de savoir "qui va être deuxième".

"Plus on m'aide, plus on fortifie le mouvement qui pousse à chasser la droite et l'extrême droite", a-t-il souligné dans un dernier appel à la mobilisation.

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération du Rhône (69) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

i[Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Rhône (69) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




Classement de sites - Inscrivez le vôtre!


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile