Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Espace post-soviétique (URSS)

C'est le 28 juin que l'alliance libérale pro-européenne au pouvoir va proposer la loi qui interdira les symboles communistes, proposera la démolition des monuments soviétiques et l'interdiction du PCRM, premier parti politique du pays (45% de l'électorat aux dernières élections)


Moldavie : Le 28 juin coup d'état fasciste contre le communisme ?
Les députés de "l'Alliance pour l'intégration européenne" et de leurs dirigeants au pouvoir - Gimp, Lupu, Filatov, Urechean, vont proposer les lois suivantes :

1. Sur l'interdiction des symboles soviétiques et la condamnation de l'idéologie communiste sous prétexte de "totalitarisme". Cela signifie notamment que, dans tous les villages, les mairies il faudra démolir les monuments aux morts de la Seconde Guerre mondiale et pour les anciens combattants l'interdiction de porter les médailles gagnés contre le fascisme hitlérien.

2. Une loi sur les partis politiques, qui interdisent des symboles et le nom du Parti communiste. Ensuite, le PCRM sera sommé de renoncer à leurs documents politiques, de modifier les statuts et la nature du parti, de renoncer publiquement au communiste, à Lénine.

3. L'abolition du "Concept de politique nationale Moldave". Ce concept qui définit formellement la Moldavie comme un Etat multinational, et reconnait la langue russe comme la langue de communication interethnique. Il s'agit d'une attaque contre les valeurs fondamentales de l'Etat.

Par décret le gouvernement libérale pro-européen a fait du 28 juin une journée de dueil contre "l'occupation soviétique" avec fermeture des services publiques, des écoles et drapeaux en bernes. C'est ce jour que les communistes sortiront en masses pour dénoncer un coup d'état fasciste, ils célébreront l'anniversaire des 70 ans de la libération de la Moldavie de l'occupation roumaine. Les députés communistes vont faire échouer la séance plénière de l'assemblée nationale annoncent-ils dans un communiqué de presse.

Déjà la politique anticommuniste et révisionniste est contesté devant la cour constitutionnelle pour la violation de 30 articles constitutionnels.

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF). Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin.

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF). Ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin.

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile