Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Municipales/Cantonales 2008

Point d'actus sur les municipales et cantonales pour le Parti Communiste Français pour Mars 2008: en Seine Saint Denis, Val de Marne, Val d'Oise, Oise, Seine et Marne, Drôme


Municipales de Mars 2008: le point national des candidats du PCF
Seine Saint Denis (93):

-Le Parti communiste ne renonce pas à Drancy, bien au contraire.

C’est l’une de ses figures locales et nationales, la sénatrice Eliane Assassi, qui part à la reconquête de cette ville perdue en 2001 au profit du centriste Jean-Christophe Lagarde. « En choisissant une femme, parlementaire, enracinée à Drancy et en Seine-Saint-Denis, les communistes proposent une candidature de renouvellement, de large rassemblement et d’unité face à la droite », soulignent les militants de Drancy dans un communiqué. Sur un projet « dynamique, démocratique et solidaire », ils espèrent mobiliser « toutes les forces de gauche ». Les Verts se sont déjà ralliés à cette candidature et des discussions, plutôt positives, sont toujours en cours avec les socialistes. Eliane Assassi est également candidate aux élections cantonales.

Val de Marne (94):

-Villeneuve Saint Georges: le PC entre en lice

Sylvie ALTMAN, conseillère régionale PC d’Ile-de-France, se porte candidate à Villeneuve-Saint-Georges face au maire sortant PRG, Roger-Gérard Schwartzenberg, soutenue par le PS et le MRC. Elle conduit une liste du PC. « Nous formons une vraie équipe et nous partageons une conception de la société, humaniste, écologiste, antiraciste, féministe, altermondialiste », a-t-elle indiqué dans un communiqué.

-Fontenay sous Bois: le PS contre le PC ?

Jean-François Voguet, Sénateur Maire sortant communiste, et David Dornbusch, socialiste, partent pour l’heure chacun de son côté. Les socialistes travaillent à une liste commune avec les Verts. Pourtant, officiellement, le dialogue se poursuit entre les trois partis de gauche. A droite, Christophe Esclattier (UMP) a rassemblé autour de lui.

-Ivry sur Seine: Le PCF unis derrière lui toute la gauche

La liste conduite par le Député Maire sortant d’Ivry, Pierre Gosnat (PCF), est inédite. Après la désunion depuis deux mandats, un accord ralliant « presque » toute la gauche a été conclu, avec communistes, socialistes, Verts, Radicaux de gauche, Lutte ouvrière et l’Association de défense des habitants des quartiers Convergence citoyenne ivryenne.

-Vitry-sur-Seine: Une primaire PCF/PS

Maire sortant : Alain Audoubert (PCF) élu avec plus de 56% en 2001 au premier tour.
Vitry a été ciblé par les hautes sphères du PS comme une des sept villes françaises de plus de 30 000 habitants pouvant passer du rouge au rose. Du coup, pour la première fois depuis 1965, il y aura une liste socialiste au premier tour. Jean-Marc Bourjac défiera le sortant Alain Audoubert avec le soutien des Verts, des radicaux et des Chevénementistes. Le PS risque bien de se prendre une branlée dans cette ville historiquement communiste.

-Chevilly-Larue: PS-PC : c’est la rupture

Le torchon brûle entre socialistes et communistes à Chevilly-Larue. Aucun accord n’a été trouvé pour une liste commune aux municipales, et Pascal Rioual, le chef de file PS, a officialisé il y a quelques jours sa candidature sans l’accord de son parti, qui souhaite une liste d’union derrière le maire PCF sortant, Christian Hervy. Michèle Sabban, la secrétaire fédérale PS, estime en effet « qu’il ne faut pas durcir la ligne avec le PC à Chevilly-Larue » et renvoie les militants aux résultats des cantonales de mars 2004. Christian Hervy avait alors totalisé 26,1 % des voix au premier tour et Pascal Rioual, 18,9 %.

-Champigny sur Marne: La gauche unie derrière le PCF

Les sections locales du Parti communiste, du Parti socialiste et de Mars-Gauche républicaine de Champigny ont décidé de se rassembler dans le cadre d’une liste de large union à gauche, conduite par Dominique Adenot, maire sortant de Champigny. « Face au danger que représente la politique de la droite et ses ambitions dans notre ville et le département, il nous semble important d’amplifier notre démarche. D’ores et déjà, plus de 1 500 habitants se sont engagés au sein du comité Ensemble, agir pour Champigny », avance-t-il.

Val d'Oise (95):

Bezons: Un parachuté de l'UMP à l’assaut du bastion communiste

Il en rêve déjà : faire tomber l’un des derniers bastions rouge du Val-d’Oise, la ville de Bezons, communiste depuis quatre-vingt-sept ans ! Bonne chance car tu vas en avoir besoin.

-Montigny lès Cormeilles: Robert Hue vise un 5ème mandat

Robert Hue, 61 ans, l’a annoncé à plusieurs reprises lors de manifestations locales : il reste dans la course aux municipales. L’ancien candidat à la présidentielle et ex- secrétaire national du PCF mène une liste « de large union ». Bien que son parti soit plus que jamais affaibli, Robert Hue est une fois de plus déterminé à garder la main sur Montigny-lès-Cormeilles.

Yvelines (78): Le Parti communiste fait de la résistance

Mis à mal en 2001, avec la perte des communes des Clayes-sous-Bois et de Saint-Cyr-l’Ecole, ravies par la droite, le Parti communiste, pour les élections municipales de mars prochain, entend bien faire de la résistance. Le mot d’ordre est de conserver les rares villes rouges du département, bastion de la droite. « Notre ambition est de reconduire les trois maires sortants ­ Pierre Sélincourt à La Verrière, Alain Outreman à Achères et Jacques Saint-Amaux à Limay ­ et le conseiller général à Trappes », explique Richard Sheehan, secrétaire départemental du PCF des Yvelines. Pour le reste, le parti de Marie-George Buffet entend jouer l’union avec les forces de gauche… quand c’est possible ! « Dans 95 % des villes, l’union de la gauche est pratiquement acquise. Mais il demeure des communes où les négociations coincent », poursuit le patron départemental du PCF.

Oise (60): Carvalho pour un dernier mandat

«JE SUIS maire depuis 1989, je ne ferai pas ça pendant trente ans ! J’ai envie de profiter davantage de ma vie familiale. Je viens d’avoir 55 ans, je serai donc à la retraite à la fin du prochain mandat, si je suis réélu bien sûr. Donc, je peux le dire, ce sera vraisemblablement la dernière fois que je serai candidat. »

Patrice Carvalho, maire de Thourotte, vice-président PCF du conseil général de l’Oise, député de Compiègne-Nord de 1997 à 2002, mais battu deux fois depuis par l’UMP François-Michel Gonnot, va donc repartir en campagne. Le but, se succéder à lui-même aux élections municipales. La chose n’est pas si simple même si, depuis sa première victoire, il a été régulièrement réélu largement.

En attendant, Patrice Carvalho l’affirme : « Je repars avec l’équipe sortante, dont au moins une quinzaine de membres actuels sont déjà certains de m’accompagner. » Seul absent de marque en mars prochain, Michel Bouvignies, deuxième adjoint PS depuis bien longtemps qui souhaite passer la main, désirant prendre du recul maintenant qu’il est à la retraite.

Parmi les dossiers auxquels compte s’atteler le maire sortant figurent les aménagements à venir dans le cadre du futur canal à grand gabarit Seine-Nord-Europe, la réhabilitation de la place de la République et du centre social Angèle-Fontaine, ainsi que la réfection des routes d’accès à la commune.

Seine et Marne (77):

-Roissy-en-Brie: Béraud affronte une adjointe PCF
Malgré la désignation par les militants de François Perrussot, premier adjoint au maire, la direction du Parti socialiste a décidé de soutenir la maire sortante. Christiane Béraud l’avait emporté en 2001 à 253 voix près grâce à l’union avec la liste PCF. La campagne n’est pas aussi sereine cette année : Christiane Béraud ne s’entend guère avec Sylvie Fuchs, son adjointe chargée des sports et tête de liste PCF.

Drôme (26): Union à Portes les Valences autour du PCF

L’élection municipale de Portes les Valence sera un événement majeur dans la Drôme car la droite peut être battue par cette liste de large union et de rassemblement conduite par une tête de liste issue du PCF. Avec l’engagement politique de Nicolas Sarkozy, cette élection sera aussi la première occasion de dire que la population ne supporte plus la politique de démontage social impulsée par le président. Pierre TRAPIER aime à souligner la diversité politique des composantes PCF, PS, MRC, écologiste et aussi la place originale des militants associatifs engagés dans la vie locale. La présentation nominative des 14 femmes et 15 hommes en position alternée est l’occasion de présenter le futur exécutif de la municipalité qui serait issu de la victoire électorale.

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF). Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin.

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF). Ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin.

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile