Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Informations syndicales et luttes

Le projet de loi sur le service minimum vient d'être discuté et adopté par le Sénat, en attendant d'être examiné par les députés à partir du 30 juillet


Non aux menaces contre le droit de grève !
Il semble que le projet reste malgré tout prudent. Pour le moment seul le transport terrestre de voyageurs serait concerné, mais pas le transport aérien ou maritime ni le fret. Quant à la mise en place d'un service minimum dans l'Éducation nationale évoquée par le Premier ministre, Fillon, elle semble pour le moins remise à plus tard.

Le gouvernement Sarkozy-Fillon sait très bien que la remise en cause du droit de grève peut soulever des réactions, alors il préfère avancer ses pions l'un après l'autre, se gardant la possibilité de reporter les décisions et d'en limiter provisoirement la portée, pour diviser les éventuelles réactions. Sarkozy et ses compères espèrent sans doute aussi que tous ces va-et-vient parlementaires et toutes ces annonces contribueront à y habituer l'opinion, tout en cultivant les préjugés selon lesquels les carences des services publics seraient dues aux travailleurs qui osent parfois défendre leurs intérêts en faisant grève.

Mais qu'ils soient cheminots, enseignants ou autres, les travailleurs ne font pas grève par plaisir. Quand ils s'opposent à la détérioration de leurs conditions de travail et de vie, ils défendent tout simplement leurs intérêts de salariés. Quand les travailleurs de la Santé refusent les réductions d'effectifs qui contribuent à la dégradation des soins, ils vont dans le sens de l'intérêt général.

Sarkozy et Fillon nous parlent de service minimum en cas de grève des transports, de l'enseignement, ou d'autres services. Mais c'est tous les jours que, du fait des restrictions budgétaires, bien des services publics n'assurent pas le service minimum.

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération des Bouches Rhône (13) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Boques del Roine (13) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile