Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Révolution bolivarienne et socialisme en Amérique Latine

Néolibéralisme, Mondialisation Capitaliste, OMC, FMI, Impérialisme, chute de l'URSS etc. une fatalité qu'il faut assumer selon le patronat et ses sbires médiatiques, cependant le socialisme renaît en Amérique Latine: Le Vénézuéla et la révolution bolivarienne


Présentation de la Révolution Bolivarienne au Venezuela
Ce qui se passe au Venezuela est très intéressant.

En effet, le socialisme se construit dans ce pays. Et les défauts de l’URSS n’y sont pas reproduits : le système est ici démocratique, la population participe activement à la Révolution, l’autogestion des entreprises par les ouvriers est encouragée, il y a une lutte constante contre la bureaucratie, le réformisme et la corruption.

Depuis d’autres pays ont suivi le Venezuela : la Bolivie, et plus récemment l’Équateur et, dans une moindre mesure, le Nicaragua et bien sûr Cuba.

-Au Venezuela, d’importants secteurs de l’économie ont été nationalisés : télécoms, électricité, gaz, pétrole. L’argent du pétrole, première richesse du pays, est désormais redistribué à la population alors qu’avant il était entre les mains de la bourgeoisie.

-Des systèmes de banque alimentaire, de santé, d’éducation publique sont développés et sont gérés par les habitants eux-même via des conseils communaux.
Le Venezuela a récemment été classé pays sans analphabétisme par l’UNESCO, preuve que les missions d’éducation ont fonctionné.

-La réforme agraire est mise en place pour permettre aux petits paysans d’obtenir la terre qui avant était propriété des grands propriétaires terriens.

-L’environnement est protégé : interdiction des OGM, interdiction de la pêche intensive.

-Un système de solidarité internationale est mis en place fondé sur la coopération : l’ALBA (Alternative Bolivarienne pour les Amériques). Dans ce système par exemple le Venezuela donne du pétrole à Cuba, et en échange des médecins cubains vont soigner les pauvres au Venezuela.

-Le Venezuela est à la pointe du combat contre l’impérialisme américain.
La politique anti-américaine et anticapitaliste du Venezuela et de son président Hugo Chavez a amené les USA a faire un coup d’État contre lui avec le soutien du grand patronat. Ce coup d’État a échoué face à la mobilisation populaire.

-La Constitution Bolivarienne du Venezuela est très démocratique : tous les élus sont révocables par le peuple, les référendums d’initiative populaire sont encouragés.

-Les sources idéologiques de la Révolution Bolivarienne sont nombreuses : marxisme, léninisme, bolivarisme (pour l’unité de l’Amérique du Sud face aux USA) et Théologie de la Libération (branche chrétienne proche du marxisme).

Dans les grands médias capitalistes (Le Monde, Libération, TF1...) on entend beaucoup de calomnies et de mensonges sur le Venezuela : Chavez serait antisémite, populiste, dictateur... Toutes ces calomnies sont fausses et cela montre que ce qui se passe au Venezuela fait peur aux capitalistes occidentaux qui craignent que ça donne des idées aux autres peuples.

Le patronat s’est servi de sa puissance économique pour tenter de saboter la Révolution en réalisant un lock-out de l’industrie pétrolière, aidé en cela par des forces contre-révolutionnaires présentes au sein de l’administration. Dernièrement le patronat a sciemment organisé la pénurie dans les supermarchés pour déstabiliser la Révolution.

Toutes ces tentatives contre-révolutionnaires montrent qu’il est primordial de mettre en place la propriété collective des moyens de production (nationalisation sous contrôle des travailleurs) si l’on veut rompre avec le système capitaliste et empêcher le patronat de saboter les réformes sociales.

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération du Rhône (69) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

i[Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Rhône (69) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




Classement de sites - Inscrivez le vôtre!


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile