Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Législatives 2007: XIII° législature

La bonne nouvelle tombe, le FN se saborde après ses défaites électorales majeurs des présidentielles et des législatives. Le parti xénophobe et antisocial de LePen vit ses derniers jours


le Front National est définitivement mort et enterré !
Il apparaît que la déroute est encore pire que prévu pour la direction du FN, avant tout au regard des moyens financiers mis en oeuvre depuis début 2006. De plus, la souscription nationale "SOS FN" n’a pas du tout le succès escompté, c’est même plutôt l’inverse. Beaucoup d’adhérents (un peu moins de 70.000) n’entendraient pas renouveler leurs cotisations au vu des piètres résultats électoraux.

On peut dire qu’au Paquebot (siège du FN), c’est la débandade absolue. Aussi, des décisions RADICALES vont être prises et devraient être annoncées dans le courant de l’été. Le tout est de sauver ce qui peut l’être. Ainsi, il aurait été décidé ceci :

-Aucun candidat FN aux cantonales de l’an prochain !
-Aucune liste FN aux municipales ! sauf Jean Claude Martinez au Cap d’Agde, Jean François Touzé au Havre, Marine Le Pen et Steeve Briois à Hénin Beaumont, ainsi que quelques autres, pas plus d’une quinzaine.
-Suppression des BBR, des UDT et des autres manifestations !
-80 à 90% du personnel serait remercié.
-En dehors du "Paquebot", quasiment toutes les rares permanences (avec leurs permanents) seraient vendues et/ou liquidées.

Ces décisions marquent la fin du FN, qui deviendra en quelques mois une simple secte d'extrème droite au même niveau que le groupusculaire MNR de Bruno Megret (0,4% aux législatives), la fin des financements publics, la fin de la visibilité médiatique, la fin des peurs. Bon débarras, c'est fini pour ce parti qui aura marqué les années Mitterand/Chirac, fini les mauvaises peurs comme en 2002. Ce parti qui croyait avoir vaincu le communisme en France en 2002 est aujourd'hui derrière nous, sans élus, sans argent, sans militants et sans électorat (1,1 millions pour les législatives de 2007) ou en chute libre (5 millions à 1,1 million en 5 ans)

Mais hélas le discours du FN reste, et l'UMP le recycle.

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération du Rhône (69) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

i[Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Rhône (69) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




Classement de sites - Inscrivez le vôtre!


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile