Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Marxisme-Léninisme et idéologies politiques

Jeudi 13 Septembre 2007

La question du salariat est au coeur de l'idéologie du socialisme. Or depuis plusieurs années l'abolition du salariat a disparut de nos idées, même au PCF ce concept reste cloisonné aux textes de congré. Revenons sur la question salariale


Salariat et abolition du salariat
L'abolition du travail salarié est l'un des fondements du socialisme. Le salariat est une relation de type esclavagiste (Maître/Esclave modifié en Patron/Salarié) entre un homme qui est contraint de vendre sa force de travail pour vivre et un autre qui possède les moyens de productions et/ou d'échanges.

Pour Karl Marx, le travail salarié, c'est-à-dire la vente de la force de travail de l'employé au capitaliste, est un aspect du mode de production capitaliste. Selon lui, il transforme le travail en marchandise, qui permet au capitaliste d'accumuler le capital (et dans le cadre d'une économie plus abouti de le sur accumuler). Ainsi le travailleur salarié est dépossédé de son objet produit, il est aliéné dans le processus de production et par ce biais le capitaliste récupère la plus-value donc accumule le capital.

Exemple: Un salarié produit 100 unités marchandises qui rapportent 100 euros, il reçoit dans le cadre de son salaire 50 euros issue du prix de vente des 100 unités de marchandise. Avec le progrès technique et la productivité, le lendemain il produit 200 unités qui rapportent 200 euros, or il reçoit toujours 50 euros de salaire ce qui veut dire que le capitaliste a reçu une plus-value de 50 euros volé directement de la force de travail du salarié, il accumule donc le capital de 50 euros.

La question du salariat est importante car elle conditionne la vision de la société. Oublier l'abolition du salariat comme but, c'est oublier ce qui fait l'essence du Socialisme, c'est légitimer l'ordre social établit qui repose sur l'exploitation (l'accumulation du capital et la plus-value). Augmenter le SMIC à 1500 euros c'est bien et nécessaire mais ce n'est pas un but en soit, c'est un moyen provisoire en vu d'abolir le salariat.

" En même temps, et tout à fait en dehors de l'asservissement général qu'implique le régime du salariat, les ouvriers ne doivent pas s'exagérer le résultat final de cette lutte quotidienne. Ils ne doivent pas oublier qu'ils luttent contre les effets et non contre les causes de ces effets, qu'ils ne peuvent que retenir le mouvement descendant, mais non en changer la direction, qu'ils n'appliquent que des palliatifs, mais sans guérir le mal. Ils ne doivent donc pas se laisser absorber exclusivement par les escarmouches inévitables que font naître sans cesse les empiètements ininterrompus du capital ou les variations du marché. Il faut qu'ils comprennent que le régime actuel, avec toutes les misères dont il les accable, engendre en même temps les conditions matérielles et les formes sociales nécessaires pour la transformation économique de la société. Au lieu du mot d'ordre conservateur: « Un salaire équitable pour une journée de travail équitable », ils doivent inscrire sur leur drapeau le mot d'ordre révolutionnaire: « Abolition du salariat ». " Karl Marx, Salaire, prix et profit, 1865.

Nicolas Maury
Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Digg Google Tape-moi Blinklist Furl Reddit Newsvine Y! Blogmarks Technorati Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération du Rhône (69) - Secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Les publications sur ce blog n'engagent pas la responsabilité de la section de Vaulx-en-Velin du PCF, mais uniquement de son auteur.

Perspectiva comunista (CAT)

Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Rhône (69) - Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Les publicacions en aquest bloc no comprometen la responsabilitat de la secció de Vaulx-en-Velin, però només el seu autor.

Rubriques

Recherche




Classement de sites - Inscrivez le vôtre!


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile