Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Actions des Député.e.s, des Sénateurs et Sénatrices Communistes

« Je pense que le gouvernement peut être battu sur les retraites », veut croire Guy Fischer, sénateur (PCF) du Rhône. Lors de sa conférence de presse de rentrée, il a accusé Nicolas Sarkozy lundi matin de vouloir « afficher à son tableau de chasse ce que les autres présidents n’ont pu faire : le recul de l’âge légal de départ à la retraite »


« Sarkozy veut la réforme des retraites à son tableau de chasse »
L’entrée médiatique du vice-président du Sénat a été l’occasion de balayer les grands sujets d’actualité. Hausse des prix d’abord. « La perte de pouvoir d’achat est estimé à 0,4 %», affirme-t-il. Et d’énumérer : + 12 % pour le carburant, + 24 % pour le fioul doméstique, + 14 % pour les fruits et légumes, + 15 % pour le gaz, entre juin 2009 et juin 2010. De plus, « 255 000 emplois ont été supprimés en 2009, 860 000 depuis le début de la crise », a-t-il calculé.

« Le gouvernement est impuissant à contenir les préoccupations des Français », regrette le sénateur. Selon lui, « Nicolas Sarkozy a joué la carte de la diversion pour tenter de faire oublier les ravages de sa politique ultralibérale », en lançant le débat sur la sécurité. Ainsi, Guy Fischer s’était joint samedi à la manifestation anti-raciste qui a défilé à Lyon, « pour dire [sa] honte de l’amalgame populiste qui assimile délinquants et immigrés ».

Quant à la réforme des retraites, le sénateur du Rhône dénonce « un recul social inacceptable conduisant à un écrasement sans précédent des retraites. » « Cette réforme reposera à 85 % sur les salariés. Les actionnaires et les revenus financiers des entreprises seront à peine égratignés. » Et de fustiger que « la répartition des richesses en France n’a jamais été aussi inégalitaire. » Le parti communiste, lui, préconise de financer les pensions en ponctionnant les revenus financiers de 9,9 %. Une mesure dont le parti attend 30 milliards d’euros de recettes supplémentaires.

Et Guy Fischer de rêver d’un nouveau CPE, une loi que le gouvernement de Dominique de Villepin a fini par retirer sous la pression des manifestations. Nicolas Sarkozy a déjà reculé devant la colère populaire, affirme-t-il, en rappelant le « report du décret prévoyant la fermeture de blocs opératoires et des mesures visant le logement étudiant ». En revanche, la météo, elle, semble la jouer pro-gouvernement avec de forts orages annoncés mardi dans le Rhône.

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération du Rhône (69) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

i[Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Rhône (69) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile