Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Catalunya/Catalogne

C'est historique ! Pour la première fois depuis la fin de la guerre civile espagnole, la Gauche Républicaine de Catalogne (ERC) remporte les élections dans le pays et dans la capitale, Barcelone - article et traduction Nico Maury


Triomphe historique de l'ERC et des indépendantistes en Catalogne
Avec 24,55% des voix (plus d'un millions de voix), la liste conduite par la Gauche Républicaine de Catalogne (ERC) et les Communistes de Catalogne remporte les élections générales pour la première fois depuis la fin de la guerre civile. C'est historique sachant que de nombreux dirigeant.e.s sont en prison (comme Oriol Junqueras) ou en exil (comme Marti Rovira).

Cette liste de la gauche indépendantiste remporte 15 député.e.s (+6) et envoi un député communiste (Joan Josep Nuet) à Madrid.

Fort de son succès, elle s'impose aussi dans la capitale, Barcelone, avec 23,08% des suffrages. La liste conduite par Oriol Junqueras arrive en tête dans 3 des 4 provinces de Catalogne : Girona 29,84%, Lleida 33,48% et Tarragona 27,27%.

L'indépendantisme largement en tête

Junts per Catalunya, le parti du président Carles Puigdemont, fait mentir les sondages en réalisant 12,05% des suffrages et en remportant 7 sièges (-1) au lieu des 4-5 que les sondages lui donnait. Ce score permettrait, si il se confirme pour les élections européennes, d'envoyer Carles Puigdemont au Parlement européen.

Le Front Républicain (exclus de Podemos + une partie de la CUP) ne fera pas son entrée au Parlement malgré ses 1110.000 suffrages (2,74%).

L'indépendantisme s'impose en Catalogne avec 22 sièges remportés contre 17 en 2016. Les différentes listes indépendantistes recueillent 39,34% des voix dans une élections marquée généralement par une abstention des indépendantistes.

Du côté de l'unionisme, le PSC-PSOE s'impose au détriment de Ciudadanos

Le Parti des Socialistes de Catalogne (PSOE) réalisent un score en nette progression avec 23,23% des suffrages et 12 sièges (+5). De plus le parti socialiste est en tête dans la province de Barcelone (24,67%).

Très clairement, le PSC-PSOE s'impose au détriment de Ciudadanos qui conserve ses 5 élu.e.s, mais cède son leadership. Avec 11,56%, ils arrivent derrière le parti de Carles Puigdemont (Junts per Catalunya).

Du côté du Parti Populaire c'est la déroute avec seulement 1 siège de remporté (-5) et 4,84% des suffrages. Le parti de droite se fait vampiriser par l'extrême droite VOX qui remporte 1 siège et 3,6% des suffrages.

L'unionisme avec 19 sièges ne dépasse pas indépendantisme malgré un vote populaire supérieur marqué par une mobilisation forte des unionistes (43,23%).

Du côté du parti d'Ada Colau, En Comu Podem, la soirée est triste. Le parti des communs cède son leadership pour la troisième place (14,89%) et conserve 7 sièges (-5).

Les autres formations politiques n’obtiennent aucun siège. Le parti allié à Génération-S, La "gauche en positif" recueille 0,06% des voix.

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération des Bouches Rhône (13) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Boques del Roine (13) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile