Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



La France n'est pas aux travailleurs, elle est à 500 familles qui la pillent

Denis Gautier-Sauvagnac est nommément visé pour abus de confiance et travail dissimulé. L’ex-numéro 2 du MEDEF continue d’entretenir le flou en pointant la piste des « organismes qui participent à la vie sociale »


UIMM-MEDEF : le parquet ouvre enfin une information judiciaire
En fin de semaine dernière, Denis Gautier-Sauvagnac, président démissionnaire mais toujours délégué général de l’UIMM, figure de proue, à ce titre, du - MEDEF depuis des années, était, à la surprise générale, sorti libre à l’issue de ses deux jours de garde à vue. Dimanche, Rachida Dati promettait l’ouverture d’une information judiciaire « dans les prochaines semaines ». Et c’est donc hier, plus de deux mois après la transmission au parquet de Paris par la cellule antiblanchiment du ministère de l’Économie (Tracfin) et les premières révélations dans la presse, que le procureur Jean-Claude Marin a annoncé l’ouverture d’une information judiciaire dans cette affaire. Confiée à un juge d’instruction, l’information judiciaire vise nommément Denis Gautier-Sauvagnac pour « abus de confiance ». Sa proche collaboratrice est également dans le collimateur pour « complicité, recel d’abus de confiance et destruction de preuves », en raison de la disparition d’une partie de la comptabilité de l’organisation. L’information judiciaire visera également « toute autre personne » pour l’accusation de recel d’abus de confiance et de travail dissimulé afin de déterminer les bénéficiaires des espèces retirées.

Jusqu’à présent, Denis Gautier-Sauvagnac a refusé de s’expliquer sur ces retraits réguliers en espèce, évalués, selon le dernier décompte de la brigade financière, à 26 millions d’euros entre 2000 et 2007. À la fin de la garde à vue, son avocat Me Jean-Yves Leborgne a repris la rengaine des versements à des « organismes participant à la vie sociale », visant sournoisement les organisations syndicales. « L’UIMM n’a jamais donné aux patrons de ces organismes, mais à leurs émissaires », a-t-il argué dans le Parisien, avant de lâcher que Denis Gautier-Sauvagnac ne se rappelle plus « combien il a donné et à qui ».

Mais pour l’heure, au-delà de ces insinuations qui ulcèrent les syndicats depuis deux mois, un usage frauduleux des espèces retirées sur les comptes de l’UIMM a été mis au jour par la brigade financière : il s’agit des « compléments » de salaires ou de retraites, non déclarés au fisc, versés en liquide aux dirigeants ainsi qu’à certains cadres de l’organisation patronale. C’est cette utilisation de l’argent qui justifie, dans l’information judiciaire, les poursuites pour « travail dissimulé ». Avant l’ouverture de l’information judiciaire, le parquet a laissé filtrer que l’hypothèse d’un financement de syndicats de salariés ou de corruptions ponctuelles de délégués syndicaux était bel et bien examinée, mais qu’elle n’avait pas été confirmée jusqu’ici. La piste politique est aussi prise en compte, faisait-on savoir au parquet, d’autant que d’importants montants ont été retirés au moment des élections présidentielle et législatives de 2002 et 2007.

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération des Bouches Rhône (13) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Boques del Roine (13) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile