Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Le président ukrainien Viktor Ianoukovitch a franchi jeudi une étape majeure dans sa conquête du pouvoir en réussissant à former une coalition parlementaire à ses ordres laquelle a immédiatement nommé l'un de ses fidèles l'ancien ministre Mykola Azarov, à la tête du gouvernement


Dans un pays habitué aux crises politiques prolongées, le processus s'est déroulé remarquablement vite, en à peine une demi-journée.

Cela a été rendu possible par l'adoption, à l'initiative du nouveau chef de l'Etat, d'une loi controversée qui simplifie considérablement la procédure de formation d'une coalition parlementaire.

Elle autorise les députés à adhérer à une alliance parlementaire à titre individuel, ce qui a permis à nombre de députés de se désolidariser de la ligne de leur parti pour s'allier à celui de M. Ianoukovitch, le Parti des Régions.


Sans elle, les analystes estiment qu'il aurait dû batailler longtemps pour réunir une majorité le soutenant, alors que son adversaire de la présidentielle, l'ancien Premier ministre Ioulia Timochenko, a fait savoir qu'elle allait tout faire pour lui barrer la route.

La loi est parue jeudi au journal officiel. Quelques heures plus tard, la coalition voyait le jour. "J'annonce la création de la coalition +Stabilité et réformes+", a annoncé jeudi le président du Parlement, Volodymyr Litvine.

La nouvelle alliance comprend 235 députés issus du Parti des régions de M. Ianoukovitch, les communistes et le bloc de M. Litvine, ainsi que des parlementaires adhérant à titre individuel, a-t-il précisé.

A peine réunie, la coalition Stabilité et réformes a proposé de nommer au poste de Premier ministre Mykola Azarov, un ex-ministre des Finances fidèle à Viktor Ianoukovitch.

Sans surprise, celui-ci a accepté la proposition et s'est immédiatement rendu au Parlement pour assister au vote parlementaire qui a rapidement validé la nomination du nouveau cabinet.
Au total, 242 députés ont voté en faveur de la nomination de M. Azarov alors qu'un minimum de 226 était requis.

M. Azarov, âgé de 62 ans, est un fidèle de longue date de M. Ianoukovitch, et est considéré comme un bureaucrate au style de gestion plutôt rigide.

Ancien chef des services fiscaux et ancien ministre des Finances, il succède ainsi à Ioulia Timochenko, perdante de l'élection présidentielle dont le cabinet a été renvoyé la semaine dernière par le Parlement.

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération des Bouches Rhône (13) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Boques del Roine (13) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile