Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Actions des Député.e.s, des Sénateurs et Sénatrices Communistes

Les groupes politiques se mettent en placent, le PCF siègera avec les députés Verts et des députés d'Outre-mer : Jean Claude Sandrier député communiste du Cher présidera le groupe « de la Gauche Démocrate et Républicaine »


XIIIème Législature: un groupe communiste/verts
Communiqué du secrétariat de la composante communiste et républicaine du groupe de la gauche démocrate et républicaine :


Les 10 et 17 juin, les électeurs ont élu ou réélu 17 député-e-s communistes et républicains à l’Assemblée nationale. S’appuyant sur cette force et sur l’espoir qu’elle représente pour le monde du travail, la composante communiste et républicaine a accepté à l’unanimité la constitution avec les député-e-s Verts et des député-e-s d’Outre Mer d’un groupe de la gauche démocrate et républicaine (GRD), fort de 24 membres.

Ce groupe technique était la seule possibilité réglementaire d’avoir la meilleure efficacité au service des citoyens dans le cadre parlementaire, le Règlement de l’Assemblée nationale imposant un minimum de 20 membres pour un groupe.

Le groupe de la gauche démocrate et républicaine, souhaitant faire tourner les responsabilités, a confié la première présidence à Jean-Claude SANDRIER, député communiste du Cher. Par ailleurs, des règles de fonctionnement sont élaborées qui permettent, dans le respect de l’identité de chacune des composantes, une vie démocratique avec des principes partagés.

Enfin, les député-e-s communistes et républicains ont décidé de poursuivre leur action, dans le cadre du respect du pluralisme, pour l’abaissement du seuil constitutif des groupes.

Ils ont désigné Alain BOCQUET, député du Nord, comme porte-parole de leur sensibilité.

Le secrétariat de la composante communiste et républicaine du groupe de la gauche démocrate et républicaine


La liste des Députés Communistes et apparentés:


-Huguette Bello pour la Réunion 59,61% (PCR)
Directrice d'école maternelle à la tête de l'Union des Femmes de la Réunion, elle est élue à l'Assemblée nationale le 1er juin 1997, ce qui fait d'elle la première femme députée de l'histoire de la Réunion.
A la précédente mandature elle faisait parti des non inscrits




-Alain Bocquet pour la 20° Nord 69,17% (PCF)
Député Maire de Saint Amand les Eaux (20° circo du Nord), Président de la communauté d'agglomération de la Porte du Hainaut .
A la différence des autres hommes politiques, Alain Bocquet n'a pas sa langue dans sa poche.
Fils de mineur, enfant du Nord, le pragmatique Bocquet sait faire la différence entre l'idéalisme et le principe de réalité.
Le « baron rouge » défend l'intérêt de cette région qui lui tient à cœur.
Alain Bocquet revendique 68% d'opinions favorables dans un Valenciennois majoritairement de droite.
Pour les habitants des communes locales, Alain Bocquet n'est plus un chti, c'est le « Robin des bois du Nord ». Ancien président du groupe communiste écarté par les refondateurs, il reste néanmoins porte parole de la composante communiste dans le groupe.


-Jean Jacques Candelier 16° Nord 66,09% (PCF)
Georges Hage, député de la 16e, a décidé de ne pas se représenter. Le doyen de l'Assemblée nationale sortant (quatre-vingt-six ans) est élu sans discontinuité depuis 1973. C'est le maire et conseiller général de Bruille-les-Marchiennes, Jean-Jacques Candelier, qui a conservé ce siège « historique » détenu par le PCF depuis 1932.



-Jean Paul Lecoq, la grande surprise de la 6° de Seine Maritime, 51,11% (PCF)
Jean-Paul Lecoq a 48 ans. Depuis 1995, il est maire de Gonfreville-l'Orcher, commune ouvrière de la banlieue havraise. Également vice-président de la communauté d'agglomération du Havre et du conseil régional de Haute-Normandie en charge de la santé, il vient de remporter la 6e circonscription de Seine-Maritime avec 51,11 %, face au député sortant UMP Denis Merville. Avec Daniel Paul réélu, la Seine-Martime compte deux députés communistes.


-Daniel Paul, 8° Seine Maritime 57,47% (PCF)
Conseiller municipal du Havre (190590 habitants), ville perdue en 2001 au profit de l'UMP.
Il était le chef de fil de la lutte contre la privatisation de GDF. Le Monde de définissait comme le dernier des mohicans sur la Seine Maritime avant l'élection d'un autre député communiste sur ce département.



-Maxime Gremetz, qui réussi un grand exploit de se faire réélire sans le PCF et qui bat le score du second tour de 2002, bravo Maxime, 1° Somme 59,33% (PCF)
Animateur du réseau communiste Colère et Espoir.
Personnalité du PCF marqué par des tensions fortes avec les fédérations de Picardie et la dircetion nationale du PCF. Il regagne son siège avec un candidat du PCF face a lui (11%) et augmente son score de 2002 au second tour malgrés les divisions et les haines dont il est victime.


-Michel Vaxès, notre député 13° Bouches du Rhône 56,03% (PCF)
Notre député, ancien Maire de port de Bouc, ancien Conseiller Général. Il représente la 13° circonscription.

Membre du Conseil municipal de Port-de-Bouc, Bouches-du-Rhône (16686 habitants) dont il fut l'ancien maire

Vice-Président de la communauté d'agglomération de l'Ouest de l'Etang de Berre (son suppléant Gaby Charroux est président de la CAOEB)



-Jean Claude Sandrier, 2° Cher, 57,37% (PCF)
Sandrier Député de la 2° circonscription du Cher, ancien Maire de Bourges (ville perdue au profit de l'UMP).
Il possède un brevet de technicien supérieur de chimie. Il commence sa carrière comme technicien aux Établissements militaires de Bourges.


-André Chassaigne, 5° Puy de Dôme 65,90% (PCF)
Député Maire de Saint-Amant-Roche-Savine, Puy-de-Dôme (531 habitants) , représentant du PCF sur la 5° circonscription du Puy de Dôme.
En 2002, alors que le PCF perd quatorze sièges de députés, il a été le seul à en conquérir dans une nouvelle circonscription.
Il a été élu président de l'ANECR après le décès de notre camarade Bernard Birsinger Maire de Bobigny. Il réussi l'exploit de doubler son score par rapport à 2002.


-Roland Muzeau, 1° des Hauts de Seine 63,54% (PCF)
Ancien sénateur des Hauts de Seine, premier adjoint au maire PCF de Gennevilliers. Il a été élu en remplacement à Jacques Brunhes . Technicien de formation, il est devenu sénateur des Hauts-de-Seine le 29 mars 2000, puis a été réélu le 26 septembre 2004. Ancien conseiller général des Hauts de Seine.


-Jacqueline Fraysse, que tous le monde donnait perdante et mal en point pour conserver Nanterre réussi a se faire réélire avec 54,44% 4° Hauts de Seine (PCF)
Médecin cardiologue , elle a été réélue députée le 16 juin 2002, pour la XIIe législature (2002-2007), dans la 4e circonscription des Hauts-de-Seine. Elle est également conseillère municipale de Nanterre depuis le 17 octobre 2004. Son successeur est Patrick Jarry.


-Marie Hélène Amiable, 11° Hauts de Seine, 58,58% (PCF)
La maire de Bagneux remplace Jeanine Jambu


-Jean Pierre Brard, 7° Seine Saint Denis 100% (app PCF)
Député Maire de Montreuil (90588 habitants) , 7° circonscription de Seine Saint Denis.
Politiquement, il est apparenté au groupe Communiste. Jean-Pierre Brard fut en effet membre du PCF avant de rejoindre la CAP (groupe fondé par les refondateurs).
Son engagement dans la lutte contre les sectes lui vaut d'être particulièrement controversé et attaqué en justice par ces mouvements religieux ou sectaires.


-Patrick Braouezec 3° Seinse Saint Denis 65,00% (PCF)
Député de la 2° circonscription de Seine Saint Denis, conseiller municipal de Saint Denis (85823 habitants) . Il est un des chefs de file des refondateurs du PCF. Au premier tour il perd plus de 7 points, probablement du fait de son soutien au gauchiste Joseph Bové.


-Marie George Buffet, 4° Seine Saint Denis 56,00% (PCF)
Députée sur la 4° circonscription de Seine Saint Denis,
Conseillère municipale du Blanc-Mesnil(46936 habitants), Secrétaire Nationale du PCF. Elle est très populaire sur sa circonscription.




-François Asensi, 11° Seine Saint Denis 56,75% (PCF)
Député Maire de Tremblay-en-France, Seine-Saint-Denis (33885 habitants) ,
il est élu sur la 11° circonscription. Lui aussi un refondateur hostile a un groupe seulement communiste, il accepte les verts mais pas Maxime Gremetz qui lui est communiste


-Pierre Gosnat, 10° Val de Marne 64,70% (PCF)
Il est le fils de Georges Gosnat et petit-fils de Venise Gosnat qui fut longtemps adjoint au maire de Georges Marrane.
Maire d'Ivry-sur-Seine depuis 1998, il est élu député de la dixième circonscription du Val-de-Marne le 17 juin 2007, remplaçant le député sortant Jean-Claude Lefort.
Sa circonscription est communiste depuis 1932, Maurice Thorez fut député d'Ivry.


-André Gérin, 14° Rhône 53,85% (PCF)
Député Maire de Vénissieux, Rhône (56061 habitants) , élu sur la 14° circonscription du Rhone.
Il est l'un des chefs de fil des « orthodoxes » qui luttent contre la mutation-liquidation du PCF lancée par Robert Hue.
Il est l'un des fondateurs du Manifeste, un journal communiste marxiste .


-Jacques Desallangre, 4° de l'Aisne 54,58% (app PCF)
Député Maire de Tergnier, Aisne (15069 habitants), élu sur la 4° circonscription de l'Aisne.
Il est élu député en 1997 sous l'étiquette du MDC de Jean Pierre Chevenement.
Ayant quitté le MDC en 2002, il est réélu comme divers gauche aux élections législatives de 2002 et siège au sein du groupe Communiste et Républicain comme apparenté.


-Alfred Marie-Jeanne pour la 4° circo de Martinique, il est le président du Conseil régional de l'île de la Martinique depuis 1998. Il est le leader du Mouvement Indépendantiste Martiniquais (M.I.M).



Les députés verts:



-François de Rugy à Nantes (52,03%),
-Yves Cochet à Paris (57,2%)
-Martine Billard à Paris (54,25%),
-Noël Mamère en Gironde 62,82%.



Point de vu:

C'est n'importe quoi ce groupe, non pas parce qu'il est ouvert aux verts (je suis content qu'il y ait des députés ultra-marin avec nous) mais il a un nom débile a coucher dehors « la Gauche Démocrate et Républicaine » alors que groupe Communiste/Verts et apparentés aurait été plus juste, les refondateurs sont content: "C'est un mariage de raison, mais certains mariages de raison finissent en mariage d'amour, il peut être les prémisses d'une force alternative à gauche", s'est réjoui Patrick Braouezec. Là c'est grâve et sa sent la crise a venir.
Encore de quoi encore satisfaire les refondateurs, Alain Bocquet est écarté et devient porte parole de la composante communiste dans ce groupe.
La conclusion a André Gérin: "On ne peut pas faire autrement, mais c'est la mélasse, c'est un groupe alimentaire".


La conclusion d'André Gérin député communiste du Rhône:

"Je ne participerai pas à l’activité du groupe de la gauche démocrate et républicaine, en tant que député communiste.
L’identité communiste est escamotée pour des calculs d’appareil et de sommet. Nous le savons, les combines politiciennes divisent, elles sont meurtrières et bien loin des réalités populaires.
Nous sommes dans la confusion totale au moment où doit s’engager une contre-offensive contre la politique de la droite UMP.
Nous avons plus que jamais besoin du groupe communiste et républicain pour contribuer à l’ouverture et au rassemblement dans notre peuple, pour une gauche authentique, une gauche révolutionnaire.
C’est comme cela que je me suis engagé dans la campagne électorale. Je soutiendrai toute initiative qui respecte l’identité communiste et le pluralisme politique."


Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération du Rhône (69) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

i[Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Rhône (69) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile