Sommaire

Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Monde: Toute l'Actu
25/08/2014 - 18:54

Robotique: le futur, c'est maintenant

Avec des robots rédacteurs dans les agences de presse, des robots compagnons dans les maisons de retraite et dans les familles, des sex-toys connectés à nos émotions et des robots-abeilles pollinisateurs, notre futur intègrera la robotique dans notre vie quotidienne.



Robotique: le futur, c'est maintenant
L'agence de presse Associated Press prévoit d'utiliser des robots pour rédiger les contenus factuels et permettre à ses journalistes humains de réaliser un travail journalistique plus poussé. En France (cocorico) un droïde baptisé Roméo sera bientôt en mesure d'assister les personnes âgées dans les maisons de retraite en accomplissant de petites tâches. En entreprise, il pourra gérer l'agenda des employés. Une autre entreprise française travaille sur un sex toy qui réagi à nos impressions lors de nos lectures coquines. Au Japon, où l'industrie robotique est en plein essor, les familles pourront disposer, vers 2020, d'un robot familial. Pour remplacer les abeilles, les chercheurs américains sont en train de mettre au point un robot insecte capable de polliniser les plantes et les fleurs. Ce robot-abeille pourrait commencer à polliniser vers 2024. (source: Futura Sciences)

700 autres métiers concernés d’ici dix à vingt ans: Le journalisme n’est pas leur seul secteur d’activités concerné par l’automatisation. Aux États-Unis, les réceptionnistes, les vendeurs en magasin, les vigiles, les cuisiniers de fast-food et même les chauffeurs de taxi ont 8 chances sur 10 de voir leur métier automatisé dans les décennies à venir, indique une étude. En revanche, les métiers manuels de précision (chirurgien, etc.), artistiques (chorégraphe, etc.) et à forte interaction pédagogique (professeur des écoles…) semblent exemptés. (citation: Futura Sciences)

Naturellement, certains humains, ceux qui n'ont pas la chance de posséder un savoir-faire hors de portée des robots, s'inquiètent: qui les robots viendront-ils enrichir? Pour reprendre l'exemple de l'agence de presse américaine et puisque l'introduction des robots ne provoquera pas de licenciements (déclare-t-elle), on pourrait imaginer qu'un journaliste s'attache quelques robots, comme naguère il avait des stagiaires. Cela ne semble pas être le projet d'Associated Press. La question n'est pourtant pas anodine: c'est celle que tout le monde se pose à propos des robots intelligents. Elle se posait déjà quand Renault a introduit les chaînes de montage dans ses usines de fabrication automobile. Et la réponse n'a pas été bonne pour les "Monsieur tout le monde" qui ont perdu leur job. De fait, la fonction essentielle de Monsieur tout le monde est d'enrichir l'entreprise. S'il n'enrichit pas l'entreprise, à quoi servira-t-il? Très probablement la robotisation entraînera de profondes mutations sociales: le revenu universel peut-être? Mais je vous entends déjà poser la question suivante: est-ce que ce seront les robots qui gèreront le revenu universel des humains?

Henri Vario-Nouioua




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 31 Décembre 2014 - 00:18 Environnement: ce qui nous attend en 2015




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo