Sommaire
Art et Culture
13/10/2014 - 14:59

Du titane au sable, les matériaux d'impression 3D

Cela donne le vertige: l'âge de plastique de la 3 est révolu. Finis les petits gadgets qu'on pose sur son bureau en se disant, tout fier, qu'on l'a fabriqué soi-même. De nouveaux matériaux d'impression voient le jour qui vont transformer l'économie.



Du titane au sable, les matériaux d'impression 3D
Le béton, plus précisément le «fil béton», matériau composite à base de béton et de matériaux de récupération, permet de construire en 24 heures une maison de taille moyenne. On trouve des maisons imprimées en Chine, aux Pays-bas, aux Etats-Unis.
Dans le domaine alimentaire, des imprimantes sont déjà capables de réaliser des confiserie en sucre ou en chocolat. L'italien Barilla s'est lancé dans l'étude d'une imprimante à fabriquer des pâtes. On peut raisonnablement penser que toute l'industrie alimentaire confectionnera notre nourriture en 3D. La Nasa a d'ailleurs lancé un concours pour la fabrication et la cuisson de pizzas en 3D.
La nanoimpression permet d'imprimer des nano-objets avec une très grande précision, de l'ordre de 100 nanomètres, soit 0,1 microns (OWL Nano). Les matériaux d'impression sont l'acrylate et la résine photopolymère. Les matériaux à mémoire de forme sont également à l'étude chez d'autres constructeurs. Le SeaWeed Filament, mis au point par une société bretonne, est fabriqué à partir d'algues. C'est beaucoup plus écologique.  
La fibre de carbone, le nylon et le titane produiront bientôt des objets, ouvrant de nouveaux horizons, de nouvelles opportunités et de nouveaux comportements. La recherche et l'expérimentation se développent également dans le domaine de la fabrication de prothèses, de tissus vivants, d'organes destinés à des transplantations.
Côté design, accessoires et mécanique, des pâtes métalliques malléables de fer, de bronze, d'or ou d'argent solidifiées à haute température permettent de créer des objets aux formes inédites. Des pièces de joaillerie ou de petite mécanique peuvent désormais être facilement réalisées. La céramique à cuire est utilisée pour fabriquer des pièces.
Parmi les matières nobles, les filaments à base de bois, de bambou, de soja, de noix de coco arrivent sur le marché. Néanmoins, ils contiennent tous un composé synthétique.
Mais tout cela est industriel et le matériau d'impression est fabriqué... Pas toujours, Markus Kayser, un artiste allemand, a mis au point et testé dans le Sahara une imprimante à énergie solaire qui fabrique des objets à partir du sable: une vision du futur qui nous rassérène.

Sylvie Delhaye S. D.









Flashback :
< >

Mercredi 31 Décembre 2014 - 00:18 Environnement: ce qui nous attend en 2015

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League







Partageons sur FacebooK