Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pour y être
Asie & Extrême Orient
21/02/2021 - 11:07

La Chine admet avoir subi des pertes lors de son affrontement avec l'Inde

La Chine a admis pour la première fois qu'elle a subi quatre pertes lors d'affrontements au corps à corps avec les troupes indiennes à la frontière contestée du Ladakh en juin 2020.



Vendredi, les médias chinois ont rapporté que l'Armée populaire de libération (APL) avait perdu quatre hommes lors de son affrontement avec les forces indiennes dans la vallée de Galwan, au cours duquel 20 soldats indiens ont également trouvé la mort.

Les quatre soldats chinois, Chen Hongjun, Chen Xiangrong, Xiao Siyuan et Wang Zhuoran, ont reçu à titre posthume des titres honorifiques et des citations au mérite de première classe, ont indiqué les médias, tout en précisant qu'un colonel, qui les dirigeait et qui a été gravement blessé, a reçu un titre honorifique.

Jusqu'à présent, la Chine a refusé de partager le nombre de victimes, même si des rapports non confirmés les ont estimées à plus de 40. 45 soldats chinois sont morts au cours de l'affrontement, selon un récent rapport d'une agence de presse russe. Depuis mai 2020, les armées indiennes et chinoises s'affrontent dans la région du Ladakh avec des dizaines de milliers de soldats et de chars des deux côtés.

Mais récemment, un processus de désengagement a commencé après une série de pourparlers. Un nouveau cycle de négociations entre les commandants militaires est prévu pour samedi. Vendredi, la porte-parole du ministère chinois des affaires étrangères, Hua Chunying, a déclaré lors d'un point de presse que Pékin faisait preuve d'une grande retenue à la frontière mais a accusé l'Inde d'exagérer à plusieurs reprises le nombre de victimes. Elle a déclaré que le PLA Daily avait publié un rapport sur l'incident pour révéler la vérité et a souligné que la Chine s'était engagée à résoudre correctement les différends par le dialogue tout en espérant travailler avec l'Inde pour maintenir la paix et la tranquillité dans la zone frontalière.

Jeudi, commentant le processus de désengagement, elle a déclaré que, sur la base du consensus atteint par la Chine et l'Inde, les troupes de la ligne de front des deux côtés dans la région du lac Pangong avaient commencé à se retirer des points de tension potentiels à la frontière : "À ma connaissance, les choses progressent sans heurts en général. Nous espérons que les deux parties continueront à se rapprocher l'une de l'autre.

Victor Delhaye-Nouioua










Europe | Amériques | Afrique et Moyen-Orient | Asie & Extrême Orient | Océanie | USA UK and Malta News | La actualidad en español | Deutsche Nachrichten | Nouvelles de la Faim et de la Mort!






Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb



Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram
Pinterest