Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 
Régions
24/05/2007 - 19:50

Saintes Maries de la Mer: la Camargue accueille les Gitans

Selon la tradition, Marie-Jacobé et Marie-Salomé, proches de Jésus, chassées de Judée par les persécutions, auraient débarqué en ce lieu, accompagnées de Lazare, Marthe, Marie Madeleine, Maximin... et Sara, leur servante. Elles ont évangélisé les gens du pays, les romains, et peut-être aussi les gitans qui auraient vécu là et qui auraient trouvé en la personne de Sara, leur chef de tribu...



Saintes Maries de la Mer: la Camargue accueille les Gitans
Le 24 mai, hommage à Sainte Sara.

A la suite de la descente des châsses, la statue de Sara est portée par les gitans jusqu'à la mer pour symboliser l'attente et l'accueil des Saintes Maries par Sara. La procession revient alors à l'église dans la joie des acclamations, des instruments de musique et du carillon des cloches de l'église.

Le 25 mai est consacré aux Saintes du village, Marie Jacobé et Marie Salomé.

Toutes deux menées en procession à la mer, portées par les gitans, entourées de la foule des fidèles, des arlésiennes, des gardians en costume traditionnel et des pèlerins du monde entier, elles sont bénies par l'Evêque.

Pendant ces deux jours, offices et prières se succèdent dans l'église …et des retrouvailles.

Roms, Manouches, Tsiganes et Gitans viennent des quatre coins d'Europe et même d'autres continents pour vénérer Sainte Sara Ils s'installent dans les rues, sur les places, au bord de la mer. Pendant huit à dix jours, ils sont ici chez eux et la plupart des enfants sont baptisés dans l'église des Saintes.

Qui sont les Gitans et d'où viennent ils?

Les Rroms (ou Rroma, Rom, Roma), sont appelés en français Gitans, Tsiganes ou Tziganes, Manouches, Romanichels, Bohémiens, Sinti, Gens du voyage ou encore Nomades. Les Yéniches, qui sont souvent assimilés aux Manouches, ne sont pourtant pas des Rroms .

Ce peuple est originaire des régions situées entre le nord-ouest de l'Inde et le plateau iranien, et se trouve aujourd'hui dispersé partout, et surtout en Europe. La plupart des Rroms parlent le rromani, une langue étroitement apparentée aux langues modernes indo-européennes de l'Europe, et plus particulièrement aux langues indo-iraniennes du Pakistan et du nord-ouest de l'Inde[2]. Mais en général les Rroms parlent aussi la langue dominante de la région dans laquelle ils vivent, voire plusieurs langues. Par exemple, les Rroms de Prizren au Kosovo parlent quotidiennement quatre langues, dès leur plus jeune âge : l'albanais, la rromani, le serbo-croate et le turc. En Slovaquie, beaucoup de Rroms parlent à la fois la rromani, le slovaque et le hongrois. Les linguistes modernes ont rattaché la rromani au punjabi, plus particulièrement au dialecte du Pothohar, parlé essentiellement au Pakistan et dans une moindre mesure dans le nord-ouest de l'Inde.

« Rom » désigne également un chef de famille manouche.


H.V/Source Web






H.V/Source Web


1.Posté par gavali la Sinti le 25/05/2007 20:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
c'est très sympathique de rappeler que nous existons même si ça ne plaît pas à tout le monde, mais je me permets de vous faire deux petites remarques. Les Rroms (en leur entier) ne sont pas origina...

2.Posté par RORO le 27/05/2007 22:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Gael de la star Academy s’y est rendu sur l’invitation de Madame Véronique Labbe, présidente de l’association Amaro Drom, accompagné de 3 de ses musiciens ainsi que de quelques amis, pour découvrir...


Flashback :
< >

Mardi 6 Novembre 2018 - 12:31 Voyance: Vous connaissez une bonne Voyante?

Mercredi 31 Octobre 2018 - 19:54 OTAN Russie: bruits de bottes

Mardi 30 Octobre 2018 - 12:49 Le metier de Plombier à Paris et la fraude






Partageons sur FacebooK