Informations et Actualités des blogs EditoWeb MagaZine

Mercredi 17 Octobre 2007 - 19:43

Ca y est, après des mois d'attente le nouvel opus de Radiohead est enfin disponible depuis le 10 octobre. Quatre années après Hail to the Thief, In Rainbows est vendu uniquement sur Internet. Voici le premier bilan des ventes réalisé par le magazine anglais Times.


 Radiohead : leur nouvel album pour internet
Le septième album du groupe anglais qui a marqué de son empreinte le rock de la fin des années 1990, est bel et bien disponible depuis le 10 octobre en format digital. Pour In Rainbow, Radiohead qui n'a ni contrat en cours avec une maison de disques ni de distributeurs, annonce son concept et vend son nouvel album directement sur son site officiel.
Totalement autoproduit, In Rainbows est vendu contre une somme d'argent déterminée par l'acheteur lui-même en téléchargement simple. Annonce qui laisse perplexe le milieu du disque.

D'après une dépêche AFP, environ un tiers des personnes qui ont réservé le dernier album de Radiohead n'ont rien payé selon le quotidien britannique The Times dans son édition de jeudi.

Le journal s'appuie sur une enquête réalisée en ligne sur près de 3.000 acquéreurs de l'album. Pour le moment Radiohead n'a donné aucune indication sur le nombre exact des téléchargements et sur l'argent collecté.

Toujours selon l'enquête publiée par le Times, le prix moyen acquitté par les personnes interrogées est de 4 livres soit 5,78 euros, mais 67 personnes ont versé plus de 10 livres soit 14,45 euros et une douzaine plus de 40 livres soit 57 euros.

"Espérons que vous prenez du plaisir à écouter le téléchargement d'In rainbows. C'est un soulagement pour nous qu'il soit enfin sorti. Ca a été deux semaines folles", a simplement écrit le chanteur Thom Yorke sur le site du groupe.

De plus, 351 personnes affirment avoir acheté le coffret coûtant 40 livres, fabriqué uniquement sur commande, qui contient l'album sur CD et vinyle, ainsi qu'un second CD avec huit nouvelles chansons supplémentaires et des photographies numériques.