Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Histoire du mouvement social et communiste

Dimanche 25 Mars 2007

En 50 ans d'existence, jamais on ne parlera de l'Europe sociale et de solidarité, mais que de réarmement et de capitalisme. Aujourd'hui il faut refonder l'Europe des peuples


50 ans du traité de Rome
Les premiers pas de l'Europe

La paternité de l'Europe est revendiquée par le pape Pie XII avec « l'union des États catholiques de l'Europe » en 1944, provoquant un engouement pour la question européenne pour les démocrates chrétiens. En 1948 les partis sociaux-démocrates décident de s'investir dans la création des « États unis de l'Europe libre ».

Cependant le vrai visage de l'Europe est donné par les USA avec le Plan Marshall afin de restaurer le capitalisme européen, de lutter contre l'URSS, contrer l'influence croissante des PC européens comme le PCI et le PCF. Il y a une mise en place d'une coordination européenne de 16 États dans l'OCDE, dont le but inavoué est de favoriser la pénétration du capitalisme américain en Europe et de limiter la concurrence.

Les USA veulent créer une communauté européenne forte, base d'une alliance politique et militaire avec les USA contre l'URSS. Ainsi l'OTAN est crée le 4 avril 1949, OECE développe une politique européenne de réarmement.

Les racines de l'intégration

La bourgeoisie européenne cherche une intégration économique dans le cadre de l'impérialisme, ainsi est constitué la CECA (communauté économique du charbon et de l'acier) qui favorise les Wandels, Scheinders et les Krupp.

Le Plan Schuman de 1950 (ministre MRP) crée une alliance avant tout « atlantiste » (liée à l'OTAN) pour faire barrage aux communistes. Ce plan obtient l'accord des USA. Malgré des discours pacifistes vis à vis de l'Allemagne, le Plan Schuman doit créer une communauté européenne de la défense CED pour réarmer l'Allemagne, et s'intégrer pleinement à l'OTAN. Adenhauer, chancelier Allemand, ira même a avouer le but belliciste de la CED pour « récupérer les provinces de l'est » (Prusse et Poméranie annexée par le pologne et l'URSS en 1945).

Naissance du marché commun

La CECA entre en vigueur en 1952, il est signé par la France, l'Allemagne Fédérale, Belgique, Pays Bas, Luxembourg et l'Italie. Il s'agit d'une communauté économique qui est crée pour lutter contre la concurrence venu de l'extérieur. Un marché qui protège l'acier et le charbon est né. Cette expérience est positive pour les monopoles.

Après cette expérience est crée la communauté européenne avec le Traité de Rome le 25 avril 1957. Cette communauté comporte deux aspect: une union douanière, qui doit permettre la libre circulation des marchandises et des capitaux: un marché commun ouest européen est né.

Le second volet est celui de la création une politique économique commune pour aboutir à la création de la CEE (communauté économique européenne) en 1970. Cependant ce bloc est traversé par des contradictions importante, le capitalisme français n'a pas le même rapport avec les USA que le capitalisme Ouest-Allemand. Le traité de Rome prévoit aussi la création d'une autorité supra nationale qui dépossède les nations de leurs prérogatives. Avec le traité de Rome il y a eu véritable abandon de l'intérêt national et une abdication de l'indépendance nationale.

Le marché commun est avant tout un outil de lutte économique contre les « pays socialistes » et une base économique pour l'OTAN. En effet dans le Populaire de 1962 (journal de la SFIO) la « Petite Europe » a refusé l'adhésion de pays comme la Suède et la Suisse sous le prétexte révélateur que ces pays refusaient de renoncer à leurs neutralité politique vis à vis des USA ou de l'URSS.

De plus lors de la création des institutions européennes issue du traité de Rome, l'Assemblée Européenne refuse l'entrée des communistes et de la CGT, cette assemblée cooptée accueille des sociaux démocrates et des démocrates chrétiens uniquement. Il faudra attendre 1979 pour autoriser une élection démocratique pour siéger dans le parlement.

Les institutions européenne issue du traité de Rome sont née de la guerre froide et la lutte contre le communisme et les travailleurs.
A aucun moment l'Europe ne va s'intéresser aux travailleurs, a leurs conditions sociales, l'Europe va cependant être un outil du capitalisme pour casser les protections sociales et les acquis sociaux issues de la Resistance.




Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération du Rhône (69) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

i[Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Rhône (69) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




Classement de sites - Inscrivez le vôtre!


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile