Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Inde - Népal - Pakistan - Bangladesh - Sri Lanka

Une longue marche de 12 jours organisée par les syndicats des partis de gauche s'est conclue mercredi à Calcutta par un rassemblement massif. La marche a débuté le 30 novembre à l'usine de locomotives de Chittaranjan (CLW) près d'Asansol au Bengale occidental - article et traduction Nico Maury



Les manifestant.e.s ont parcouru environ 283 km à pied de Chittaranjan à Calcutta. Ils-elles s'opposent à la décision de New Dehli de privatiser les entreprises de service public (PSU), 56 pour le seul état du Bengale occidental.

Initiée par les syndicats ouvriers du Left Front (CITU, AITUC, UTUC, TUCC ...) cette mobilisation été rejointe par l'INTUC, la branche ouvrière de l'Indian Congress et par All India Kisan Sabha (AIKS), l'aile paysanne du Parti Communiste d'Inde (Marxiste). Des dizaines milliers de personnes qui ont participé à la marche, se sont rassemblées lors du rassemblement de clôture à Rani Rashmoni Road dans la capitale de l'état.

"Au cours des cinq dernières années, les usines contrôlées par le secteur public telles que Bengal Chemicals ont été ciblées pour être privatisés" explique Tapan Sen, Secrétaire général de la CITU (Centre of Indian Trade Unions). Le temps des discussions avec le gouvernement sur la privatisation des PSU est révolu et que les syndicats doivent résister aux tentatives de privatisation.

"Narendra Modi (Premier ministre) et Amit Shah (ministre de l'Intérieur) tentent de liquider les industries qui sont non seulement sont importantes pour ce pays, mais aussi les industries qui sont importantes pour nos agriculteurs", a déclaré le Dr Ashok Dhawale, Président de All India Kisan Sabha (AIKS).

Les participant.e.s ont protesté contre la privatisation effrénée, les licenciements, le manque de sécurité dans l'emploi et le manque d'industries à travers le pays, et ont brûlé des copies du Citizens Amendment Bill (loi sur l'obtention de la nationalité indienne excluant les Musulman.ne.s et facilitant l'accès aux hindous, sikh, chrétien.ne.s ... issues du Pakistan, d'Afghanistan et du Bangladesh - ndlr).

Une grande grève nationale est organisé par les syndicats le 8 janvier 2020. La direction de l'AIKS a assuré que les organisations paysannes apporteraient leur soutien à la grève.
Bengale (Inde) : Une marche de 12 jours et de 283 km contre les privatisations

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération des Bouches Rhône (13) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Boques del Roine (13) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile