Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



La Suisse rouge, actualité du mouvement ouvrier

Le Parti Suisse du travail, qui se nomme aussi Parti Ouvrier Populaire dans certains cantons helvétiques conserve son élu sortant au Conseil National (chambre basse du parlement helvète) et c'est dans le canton de Neuchâtel que POP réalise son meilleur score


Le Parti Ouvrier Populaire conserve son siège au Conseil National de Suisse
Les chiffres définitifs confirment le bond historique des Verts au Conseil national en remportant 27 sièges (+16). L'autre formation gagnante de ces élections fédérales de dimanche est celle des Vert'libéraux (centre) avec 15 sièges (+8). L'autre seul parti qui progresse, bien que très légèrement, est le petit Parti évangélique (centre). Il obtient 3 sièges (+1).

L'UDC (droite conservatrice) est malgré tout arrivé en tête des élections avec 54 sièges remportés (-11). Le Parti socialiste conserve sa deuxième position, avec 39 sièges (-4). La troisième place revient toujours au PLR (droite libérale) avec 29 sièges (-4). Le Parti démocrate-chrétien cède lui définitivement sa quatrième place aux Verts à la Chambre du peuple, avec 26 sièges (-2). Le Parti bourgeois démocratique (PBD) est en septième position. Il n’occupera désormais plus que 3 sièges (-4). À l'extrême droite, le Mouvement citoyen genevois (MCG) perd son siège, tandis que la Lega au Tessin perd un de ses deux sièges et l’UDF (droite conservatrice chrétienne) en gagne un.

Un siège dans le canton de Neuchâtel


À gauche, le Parti du Travail (PST-POP) maintient son unique siège et solidaritéS en gagne un. Dans le canton de Neuchâtel, le POP remporte la quatrième place des élections avec 12,06% des voix (21.070 suffrages) pour son tête de liste et député sortant Denis de la Reussille. Ce résultat assure au POP de conserver son siège.

Le PST-POP réalise ses meilleurs scores à La Chaux-de-Fonds que le Parti du Travail avec 26,2 des voix (+2,4), à Le Locle, ville de Denis de la Reussille, où il réalise 33,3 % des voix (+1,1), à La Chaux-du-Milieu avec 21,7 % des électeurs de la commune (il devient premier parti de la ville), à Les Brenets avec 22,6 % des voix (-3,4 points) dépassant ainsi la droite conservatrice de l'UDC (22,4%).

Le PST-POP réussi de beaux scores dans les villes de Les Planchettes (19,9%), La Sagne (16,7%), Le Cerneux-Péquignot (second en nette progression +6,8), Brot-Plamboz (10,1%).

Le taux de participation était de 46% dans tout la Suisse, contre 48,5% il y a quatre ans.


Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération du Rhône (69) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

i[Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Rhône (69) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile