Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Luttes sociales et politiques en Outre-Mer (DROM-COM-TOM)

L'organisation patronale "Union nationale des organisations syndicales des transporteurs routiers automobiles" (UNOSTRA) mène en ce moment un blocage des dépôts pétroliers de la société publique "Société réunionnaise des produits pétroliers" (SRPP) pour réclamer la fin du monopole et la libre concurrence. Et contre toute attente, l'organisation patronale a reçu le soutien du député insoumis Jean-Hugues Ratenon


Le député FI de La Réunion, Jean-Hugues Ratenon, soutient le patronat pour casser une société publique pétrolière
Tout ce qui bouge n'est pas rouge, comme le dit l'adage populaire militant et le conflit des transporteurs routiers à La Réunion, est un conflit visant ni plus ni moins à casser un monopole public au profit d'un système dérégulé capitaliste.

Le conflit oppose le syndicat des transporteurs routiers UNOSTRA à la SRPP, entreprise appartenant au groupe Rubis (84,4% étatique), spécialisé dans le stockage des produits pétroliers et détenant le monopole de la distribution des hydrocarbures à La Réunion. Et ce conflit date de 2011, au moment où le patronat tente d'importer son propre carburant via le projet de la CCIRPP (Coopérative carburants d'intérêt régional public privé).

Les réunionnais.e.s leurré.e.s par les revendications patronales

Dans ce conflit, le patronat tente d'imposer la fin du monopole et la libre concurrence en s'appuyant sur le mythe de la baisse des prix (sachant que les taxes sur les hydrocarbures sont responsables des prix hauts). Cet argument "la concurrence fait baisser les prix" est un leurre et en réalité, les monopoles publics aux prix régulés cèdent leurs places aux monopoles privées aux prix vertigineux (exemple les autoroutes, la téléphonie, ...)

Dans la situation économique de La Réunion, et avec la faiblesse du réseau de transport en commun (Le communiste Paul Vergès avec tenté de créer un tram-train pour permettre de voyager dans l'île, mais la droite, alliée du Parti socialiste, a mis fin au projet afin de privilégier la seule autoroute littorale - pour plus de détails sur cette question des transports communs, créant ainsi des situations difficiles pour les automobilistes), la fin du monopole aura un coût sociale extrêmement négatif pour les populations. C'est encore le peuple qui va subir et payer toujours plus de profits aux capitalistes et aux actionnaires.

Et dans ce conflit, le patronat à reçu le soutien du député insoumis local.

Jean-Hugues Ratenon (France Insoumise) appelle à la libre concurrence et la fin du monopole public

Dans un communiqué de presse, le député FI Jean-Hugues Ratenon, explique soutenir "le syndicat des transporteurs UNOSTRA" et appelle à ce que "la loi soit respectée: la loi anti-monopole et l'accès aux facilités essentielles." En dénonçant ce "scandale", le député mélenchoniste demande aux réunionnais.e.s d'être "solidaires de ce combat qui pourrait améliorer leur pouvoir d'achat".

Demander "l'ouverture du marché" et la "libre concurrence" c'est juste demander aux capitalistes de renforcer les difficultés économiques à La Réunion. C'est juste demander à ce que la vie chère s'applique également aux carburants.

Combattre la vie chère et non l'appliquer au carburants


"Actuellement ce monopole est régulé car les prix sont contrôlés par l'État. Ainsi l'augmentation qu'on vient de subir est due essentiellement à la taxe de la région qui a augmenté au 1 janvier. Donc au lieu de gueuler pour ouvrir le marché, allez gueuler à la région pour baisse sa taxe, et à la préfecture pour diminuer le prix." écrit Gaëlle Antoine, militante du Parti communiste réunionnais, dénonçant le "gauchisme de droite" du député.

"Le principe de base du capitalisme et des capitalistes est de capitaliser, pour cela il faut faire du profit. La concurrence ne change absolument rien là dedans. Le principe de cette gestion publique quant à lui est de contrôler ce marché dans une volonté de rendre accessible à tous ses usagers (les citoyen.ne.s) la ressource vendue."

Pour répondre aux (faux) arguments du député, Gaëlle Antoine explique qu'il "suffit de prendre l'exemple de la vie chère avec les supermarchés : beaucoup de concurrence, aucune baisse de prix. Et pourtant tout le monde s'énerve sans cesse, mais personne n'est écouté. Logique, les entreprises privées n'ont aucun compte à nous rendre, ni à rendre à l'État. Bien sur nous pouvons faire pression sur les entreprises privées, mais ce n'est qu'à la marge et c'est BEAUCOUP plus compliqué. Il suffit de voir comme il faut se battre dans les entreprises pour qu'elles respectent les droits des travailleurs pourtant imposés par l'État."

Le blocage des dépôts a été levé ce matin face suite à la visite d’un huissier qui a remis une assignation avec obligation de quitter les lieux sous peine d’amende aux chauffeurs routiers.

Nicolas Maury
Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Digg Google Tape-moi Blinklist Furl Reddit Newsvine Y! Blogmarks Technorati Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération du Rhône (69) - Secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Les publications sur ce blog n'engagent pas la responsabilité de la section de Vaulx-en-Velin du PCF, mais uniquement de son auteur.

Perspectiva comunista (CAT)

Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Rhône (69) - Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Les publicacions en aquest bloc no comprometen la responsabilitat de la secció de Vaulx-en-Velin, però només el seu autor.

Rubriques

Recherche