Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Actualités et informations

Bonne nouvelle: Suite à une division entre les députés de Roumanie et la députée d'Italie Alessandra Mussolini le groupe s'est disloqué. Le groupe ITS qui regroupait l'extrême droite de 6 pays d'Europe n'existe donc plus au parlement européen.


Le groupe d'extrême-droite n'existe plus !
Les précédentes tentatives de regroupement politique nationaliste au Parlement européen avaient échoué, du fait des deux conditions suivantes pour la création d'un groupe de députés : nombre minimal de vingt députés, venant de cinq pays différents.

L'entrée de la Bulgarie et de la Roumanie au sein de l'Union Européenne le 1er janvier 2007 a permis, grâce aux renfort des députés de ces pays, la création de ce groupe. Bruno Gollnisch a annoncé le 10 janvier 2007 la constitution du groupe politique, lors d'une conférence de presse à Bruxelles. La reconnaissance officielle du groupe a eu lieu lors de la session plénière du Parlement européen le 15 janvier.

En mars 2007, le député roumain libéral Dumitru Gheorghe Mircea Dumitru Coşea a rejoint l'ITS, et en mai, 2 bulgares sont élus aux européennes (Slavcho Binev et Desislav Chukolov). Désormais, le groupe ITS compte 23 députés.

Suite à une déclaration d'Alessandra Mussolini portant sur le mode de vie des roumains, Corneliu Vadim Tudor, président du Parti de la Grande Roumanie (représentant 5 eurodéputés) estimant que ses propos relevaient « de la xénophobie, de l’intolérance et du racisme de type fasciste » a annoncé le retrait de ses représentants d'Identité, tradition, souveraineté le lundi 12 novembre 2007. Le groupe ainsi dissout, le FN, exsangue après les législatives, perdra encore des moyens.

Comme l'a déclaré aujourd'hui à ce propos M.Francis Wurtz: "La dissolution d'un tel groupe- dont les membres allaient de M.Le Pen à Mme Mussolini- et tout ce que représente l'extrême droite et ses sinistres connotations dans certains états membres est une bonne nouvelle. Il reste à créer les conditions pour obtenir la fin de l'influence politique de ces mouvements dans nos sociétés respectives."

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération des Bouches Rhône (13) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Boques del Roine (13) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile