Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Communisme en Espagne et au Pays Basque

Le Parti Socialiste Ouvrier d'Espagne (PSOE) a remporté les élections législatives. Affaibli et de nouveau sans majorité, les sociaux-démocrates espagnoles se retrouvent de nouveau dans une situation très compliquée. Les vainqueurs de cette élections sont l’extrême droite (VOX) et l'indépendantisme catalan - article et traduction Nico Maury


Victoire à la Pyrrhus pour Pedro Sanchez (PSOE)
Les premiers résultats (93,29% des bulletins) donnent à Pedro Sanchez et au Parti Socialiste Ouvrier d'Espagne (PSOE) la victoire arithmétique de ces élections.

Avec 28,09% et 120 sièges (-3) le PSOE se retrouve de nouveau sans majorité et dans une situation très difficile pour lui d’obtenir le soutien de la gauche (Unidas Podemos) et des partis indépendantistes catalans. Pedro Sanchez ayant décidé de fermer la porte à un gouvernement PSOE-Podemos et rejette toute forme de discussion avec la Catalogne.

Pourtant le soutien d'Unidas Podemos : 12,81% et 35 sièges (-7), ainsi que des partis autonomistes et indépendantistes lui aurait permis de disposer d'une majorité. Pour la scission de droite de Podemos, Más País (Íñigo Errejón), les premiers résultats ne sont pas fameux, cette formation postmoderne réalisant 1,32% des voix et remportant 2 sièges.

Percée de l'extrême droite et "Trifachita" sans majorité

Le Parti Populaire de Pablo Casado continue sa remontée électorale est s'inscrit comme la première force de la "trifachita", cette coalition des droites et extrême droite espagnole. Avec 20,78% et 88 sièges (+22) il se retrouve sans majorité cela malgré la percée de VOX et du fait de l'effondrement de Ciudadanos.

Vox est le grand gagnant des élections et devient la troisième force d'Espagne avec 15,15% des voix et 52 sièges (+28).

Pour l'ex-formation de Manuel Valls, Ciudadanos, la soirée électorale est désastreuse, le parti allié de LREM ne recueillant que 6,79% des voix. L'électorat centriste ayant été absorbé par le PP et Vox, il ne restera plus que 10 député.é.s aux alliés d'Emmanuel Macron (-47). Ironie de l'Histoire, ce parti férocement anti-catalan obtient moins d'élus que l'ERC seule.

ERC remporte 13 sièges (-2)
Junts Per Catalunya remporte 8 sièges (+1)
La CUP rentre au Parlement avec 2 sièges
EH Bildu remporte 4 sièges (=)
Le PNV-EAJ remporte 7 sièges (+1)
Le Bloc Nationaliste Galicien remporterai 1 siège (+1)
Les autres formations disposeraient de 5 sièges.

Au final, Pedro Sanchez reste sans majorité. Il lui faut rassembler 176 sièges pour obtenir une majorité.

Seul, il aligne que 120 voix avec le PSOE et ses alliés catalans du PSC. Avec une alliance avec Undidas Podemos et Más País, il ne disposerait que de 157 sièges.

Il a donc trois solutions :

- Créer une grande coalition avec les partis autonomistes et indépendantistes (ce qui est peut probable) qui lui donnerai un soutien de 184 sièges.

- Créer une grande coalition à l'Allemande avec le Parti Populaire (208 sièges) et qui est le scénario le plus probable.

- Dissoudre et prendre le risque d'une victoire de la "Trifachita" (qui occupe actuellement 150 sièges).

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération du Rhône (69) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

i[Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Rhône (69) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile