Menu

Les bases du crédit privé en Suisse

Rédigé le Mercredi 15 Mai 2024 à 13:31 | Lu 21 fois




Les crédits privés, également appelés prêts personnels, sont couramment utilisés en Suisse pour divers besoins financiers. Voici une explication des bases du crédit privé en Suisse :


1. Définition du crédit privé

Un crédit privé est un prêt accordé à un particulier par une institution financière, une banque ou une société de crédit pour des besoins personnels comme l'achat d'une voiture, des travaux de rénovation, des vacances ou pour consolider des dettes.
 

2. Critères d'éligibilité

Pour être éligible à un crédit privé en Suisse, les critères suivants sont généralement requis :

  • Âge : Vous devez avoir au moins 18 ans (souvent 20 ans minimum).
  • Résidence : Vous devez être résident en Suisse ou avoir un permis de séjour valable.

  • Revenus : Vous devez disposer d'un revenu régulier et stable. Les banques demandent souvent des justificatifs de salaire ou de revenus.

  • Solvabilité : Votre solvabilité sera évaluée à travers un contrôle de crédit (ex. : auprès de la ZEK, la centrale d'information de crédit en Suisse).
     

3. Montant du prêt et durée

  • Montant : Les crédits privés peuvent varier généralement entre 1 000 CHF et 250 000 CHF, en fonction de l'institution et de votre capacité de remboursement.
  • Durée : La durée de remboursement peut varier de 6 à 84 mois. Plus la durée est longue, plus les intérêts cumulés seront élevés.
     

4. Taux d'intérêt

Les taux d'intérêt pour les crédits privés en Suisse peuvent varier en fonction de plusieurs facteurs :

  • Taux fixe : Le taux d'intérêt reste constant pendant toute la durée du prêt.
  • Taux variable : Le taux d'intérêt peut fluctuer en fonction des conditions du marché.

  • Profil de risque : Votre situation financière et votre historique de crédit influencent le taux d'intérêt proposé.
     

5. Processus de demande

  • Comparaison des offres : Utilisez des plateformes de comparaison en ligne pour trouver les meilleures offres de crédit privé.
  • Soumission de la demande : Remplissez un formulaire de demande en ligne ou en agence en fournissant les informations nécessaires (revenus, dettes, etc.).

  • Vérification de solvabilité : L'institution effectue une vérification de votre solvabilité et de votre historique de crédit.

  • Approbation : Si votre demande est approuvée, vous recevrez une offre de prêt.

  • Signature du contrat : Après avoir examiné et accepté les termes, vous signez le contrat de prêt.

  • Versement des fonds : Les fonds sont versés sur votre compte bancaire une fois le contrat signé.

    N'attends pas que les événements arrivent comme tu le souhaites. Décide de vouloir ce qui arrive et tu seras heureux.  Epictète 

6. Remboursement

  • Mensualités fixes : Vous remboursez le prêt par des mensualités fixes incluant une partie du capital et des intérêts.
  • Remboursement anticipé : Certains contrats permettent le remboursement anticipé sans pénalité, tandis que d'autres peuvent inclure des frais pour cela.
     

7. Coûts supplémentaires

Outre les intérêts, d'autres coûts peuvent être associés à un crédit privé :

  • Frais de dossier : Certaines institutions facturent des frais pour le traitement de la demande.
  • Assurance crédit : Optionnelle, elle peut couvrir vos mensualités en cas d'incapacité de travail, de chômage ou de décès.
     

8. Risques et responsabilités

  • Surendettement : Emprunter plus que ce que vous pouvez rembourser peut mener à des problèmes financiers.
  • Impact sur le crédit : Des retards ou des défauts de paiement affectent négativement votre cote de crédit.

  • Contrat de crédit : Lisez attentivement tous les termes et conditions avant de signer.
     

9. Réglementation et protection

En Suisse, les crédits privés sont réglementés par la Loi sur le crédit à la consommation (LCC). Cette loi vise à protéger les consommateurs contre le surendettement et inclut des dispositions telles que :

  • Droit de révocation : Vous disposez de 14 jours pour révoquer le contrat de crédit sans frais ni justification.
  • Transparence : Les institutions doivent fournir des informations claires sur les taux d'intérêt, les coûts et les conditions de remboursement.
     

10. Conseils pratiques



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >