Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pour y être
Asie & Extrême Orient
28/09/2020 - 22:47

La Corée du Nord a abattu un Sud-Coréen dans ses eaux territoriales

La Corée du Nord a déclaré que son armée avait abattu un Sud-Coréen dans ses eaux territoriales. L’homme qui se trouvait dans les eaux de Corée du Nord aurait été abattu froidement après un long interrogatoire. Les officiels nord-coréens indiquent que le corps n'a pas été retrouvé. L'«objet flottant» sur lequel le Sud-Coréen s'était agrippé a été brûlé à l’essence conformément aux directives d'urgence de l'Etat pour la prévention du nouveau coronavirus (Covid-19).



La Corée du Nord a abattu un Sud-Coréen dans ses eaux territoriales
Le Sud-Coréen de 47 ans se trouvait à bord d’un patrouilleur tout près de l’île sud-coréenne de Yeonpyeong le lundi 21 septembre 2020. Plusieurs après heures, il a été localisé dans les eaux territoriales de la Corée du Nord et interrogé par les forces nord-coréennes patrouillant sur l’eau.
Le responsable ajoute qu’il a été tué six heures après un long interrogatoire alors qu’il était toujours dans l’eau. Après l’avoir abattu dans l’eau, les forces nord-coréennes auraient versé de l’essence sur le corps et l’auraient brûlé pour éviter tout risque de contamination au Coronavirus. Selon l'’agence de presse Yonhap, Pyongyang a cependant déclaré dans une notification officielle à Séoul que ses troupes avaient tiré plus de 10 balles, apparemment pour le tuer, qu'elles n'avaient pas retrouvé son corps et que les soldats avaient brûlé l'«objet flottant» sur lequel il s'était agrippé.

L'homme en question était un fonctionnaire affilié au ministère des Océans et de la Pêche en charge de la supervision des activités de pêche. Suh Choo-suk, directeur sud-coréen adjoint du Bureau de la sécurité nationale, a indiqué que le gouvernement évaluait «positivement» les «excuses rapides» du Nord et son engagement à prévenir la récurrence d'un incident similaire.
Il a fait savoir que le gouvernement demandait une enquête conjointe avec une «attitude ouverte» à une date rapprochée, sans être restreint par l'annonce et la notification de la semaine dernière.
Il a d'autre part appelé à la restauration et réouverture du canal de communication militaire entre les deux côtés pour des consultations liées.
Suh a enfin souligné que la première tâche était de récupérer le corps de l'officiel et d'aider à trouver la vérité derrière l'incident avec une considération «humanitaire» pour les membres de sa famille.
Il a également demandé aux autorités et bateaux de pêche de la Chine opérant près de la frontière maritime intercoréenne, la Ligne de limite Nord (NLL), leur soutien à l'enquête.
 

Frank Robin










Europe | Amériques | Afrique et Moyen-Orient | Asie & Extrême Orient | Océanie | USA UK and Malta News | La actualidad en español | Deutsche Nachrichten | Nouvelles de la Faim et de la Mort!






Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb



Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn