Quantcast
Sommaire
EditoWeb MagaZine
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub        pub

soyez-y!

Europe
05/03/2022 - 14:18

Le pass vaccinal obtient le feu vert du conseil constitutionnel

Vers une mise en exécution de la menace de Macron ? C’est désormais une évidence. Les non vaccinés seront emmerdés. Le conseil constitutionnel dit oui à la proposition du gouvernement français. Avec une stabilisation progressive de la situation sanitaire, il faut s’attendre encore à des contestations.



Le pass vaccinal obligatoire à partir du 24 Janvier 2022

Il fallait s’y attendre vu la détermination du président français Emmanuel Macron à finir avec le Coronavirus. Même si la méthode de combat semble un peu contraignante, les français doivent s’y soumettre. Les députés et sénateurs opposants ont mené le combat jusqu’au bout pour le perdre. Le conseil constitutionnel donne raison au gouvernement. La France passe du pass sanitaire au pass vaccinal. Plus de contraintes pour finir avec la pandémie. Doit-on s’attendre encore à des manifestations ? 

Oui au pass vaccinal mais avec censure

Dans un premier temps, les juges recommandent que le dispositif soit levé aussitôt qu’on en aura plus besoin. Par ailleurs, il faut signaler que la disposition qui permettait une demande de pass aux meetings politiques est censurée. Il n’est donc pas permis aux partis politiques de demander un pass à l’entrée d’un meeting organisé. Il revient donc à chaque responsable de parti politique de prendre les dispositions nécessaires pour contrôler et sécuriser les participants. Cette période électorale pouvait favoriser plus de contaminations. 

Il se différencie du pass sanitaire dans le simple fait qu’il exige la vaccination et uniquement celle-ci pour avoir accès aux lieux et regroupements. Dans un passé récent, le président de la république justifiait cette mesure indexant la minorité qui ne voulait pas se faire vacciner. Il expliquait qu’il n’est pas question que la liberté d’une partie constitue un obstacle au bien être d’une majorité. Une analyse que plusieurs trouvent indigne d’un président de république.

Plusieurs acteurs politiques n’ont pas caché leur indignation. Le président devrait tenir des propos rassembleurs. C’est d’ailleurs l’un des aspects négatifs de cette mesure. Le pass vaccinal a divisé une société française qui pouvait quand même s’entendre sur l’essentiel pour combattre la pandémie. Au sein des députés, la division s’est remarqué de la mauvaise manière. Le sujet est vite devenu un sujet politique que sanitaire. Cela est pareil au sein de la population. Pourtant, chacun devrait comprendre que le coronavirus ne distingue ni gauche ni droite.   

 

Frank Robin



Lu 316 fois






Europe | Amériques | Afrique et Moyen-Orient | Asie & Extrême Orient | Océanie | USA UK and Malta News | La actualidad en español | Deutsche Nachrichten | Nouvelles de la Faim et de la Mort!


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:




Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram
Pinterest