Quantcast
Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pub     pub     pub    

pour y être
Europe
27/01/2021 - 14:24

Royaume-Uni:ses portes sont fermées aux voyageurs de la RDC et de la Tanzanie


Les voyageurs en provenance de la République démocratique du Congo et de la Tanzanie ne seront plus autorisés à entrer au Royaume-Uni, a annoncé jeudi un ministre britannique. Cette mesure vise à arrêter la propagation la nouvelle variante du coronavirus.



D’après les déclarations du ministre britannique des transports, M. Grant Shapps, tous les passagers en provenance de la République démocratique du Congo et de la Tanzanie, à l'exception des ressortissants britanniques et irlandais et des ressortissants de pays tiers ayant le droit de résidence, se verront refuser l'entrée sur le territoire britannique. 

La mesure, qui est entrée en vigueur à partir du vendredi 22 janvier, vise à "arrêter la propagation de la variante du coronavirus détectée en Afrique du Sud", a tweeté jeudi 21 janvier le ministre. 
Selon les experts de la santé, il existe actuellement trois souches mutantes du coronavirus : une a été découverte au Royaume-Uni, une autre en Afrique du Sud et la troisième au Brésil. La presse locale nous rapporte que les voyageurs en provenance du Brésil sont interdits d'entrer en Grande-Bretagne depuis une semaine.


Rappelons que la nouvelle variante du coronavirus a été détectée pour la première fois en novembre 2020 dans le sud-est de l'Angleterre. Celle de l’Afrique du Sud a été détectée dans des échantillons remontant au mois d'octobre en 2020. Elle a été repérée peu après dans quelques autres pays du monde, notamment le Royaume-Uni, le Brésil et la France. D’après les experts, le nombre de cas recensé est largement sous-estimé.


Par ailleurs, plusieurs études scientifiques, pas encore évaluées concluent que le variant britannique est largement plus transmissible que la Covid-19. Cela confirme les évaluations initiales du groupe de chercheurs NERVTAG qui estimait que la transmission est accrue de 50 à 70 %.





Frank Robin









Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb