Quantcast
Sommaire
EditoWeb MagaZine
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pub       
soyez-y!
Naturopathie et Medecine Naturelle
22/02/2022 - 12:14

Un vieux remède aux vertus incroyables :le Medicamentum Gratia Probatum (Huile de Harleem)


Un élixir en pharmacie :

Nous sommes en 1696 à Haarlem, petit village situé au nord d’Amsterdam, aux Pays-Bas.

Claes Tilly est alchimiste, et de son laboratoire vient de sortir un nouveau remède : le Medicamentum Gratia Probatum.




Très efficace, notamment contre les calculs rénaux et urinaires, il est rapidement prisé par les marins néerlandais qui le font connaître aux quatre coins du monde.
 
Le secret de sa fabrication est précieusement conservé par la famille Tilly sur plusieurs générations mais des contrefaçons médiocres finissent par envahir le marché. Au point que le remède d’origine se retrouve peu à peu boudé...
 
Il tombe dans l'oubli pendant plusieurs décennies, jusqu'à ce qu'un pharmacien français, Léon Thomas, achète la recette originale en 1923.
 
Le succès est à nouveau phénoménal : le remède, maintenant connu sous le nom d’huile de Harleem, est vendu dans toutes les officines jusqu’en 1985 en tant que médicament. On le trouve en flacon, pour un usage externe, en capsule, et en suppositoire pour les adultes et les enfants.
 
De nos jours, l’huile de Haarlem est toujours fabriquée selon la formule originale mais elle n'est plus considérée comme un médicament par les autorités de santé.
 
Vous la trouverez donc au rayon « Compléments alimentaires ».
 
Formule explosive
 
La fameuse formule, si précieusement gardée dans les grimoires des descendants de Claes Tilly, est plutôt simple.
 
Seuls trois ingrédients la composent :
 
80 % d’huile essentielle de térébenthine (obtenue par distillation à la vapeur de la résine du pin maritime ou du pin des Landes) ;
16 % de soufre ;
4 % d’huile de lin.

C’est bien sur la synergie qu'elle renferme que repose toute la valeur de cette huile hors du commun.
 
Car l'alchimiste Tilly avait réalisé (à dessein ou non) ce qu'on appelle une hémisynthèse.
 
Le mélange en de telles proportions de térébenthine et de soufre aboutit à une légère modification des propriétés de ce dernier. Il devient davantage assimilable par l'organisme et son action thérapeutique est optimisée.
 
La découverte de Tilly est donc une véritable avancée en matière d'utilisation du soufre à des fins thérapeutiques.
 
Une lumineuse inspiration car le soufre nous est indispensable, comme vous allez le voir...
 
Soufre et vous ?
 
Moins connu que d’autres minéraux, le soufre est pourtant essentiel à notre santé.
 
Il permet notamment la synthèse de deux acides aminés essentiels : la méthionine et la cystéine qui sont à la base de toutes les protéines de notre organisme.

Le soufre est également nécessaire :
 
au bon fonctionnement de notre foie, nos poumons, nos intestins, nos reins ;
au fonctionnement de nos mitochondries (les fameuses “centrales à énergie” de nos cellules dont je vous parlais dans un récent message) ;
à la bonne santé des cheveux, des ongles, de la peau et du cartilage ;
à l'absorption du calcium, du magnésium et du phosphore dans nos os.
De récentes études ont même suggéré qu’il pourrait jouer un rôle contre le coronavirus.
  
Traditionnellement, le soufre est utilisé pour lutter contre les problèmes de peau.
 
On raconte qu’à l'époque de la Révolution française, Marat, atteint de dermatite séborrhéique (une dermatose inflammatoire causant des plaques rouges et très irritantes sur la peau), soulageait son mal en passant des heures dans un bain d'eau chaude soufrée.

D’ailleurs, les eaux sulfureuses des cures thermales sont réputées pour leur action bénéfique sur les problèmes cutanés.

Peut-être connaissez-vous également le remède Sulfur ? En homéopathie, il est notamment utilisé contre le psoriasis.
 
Et les propriétés du soufre ne s'arrêtent pas là !
 
Si vous souffrez de rhumatismes, vous apprécierez son action anti-inflammatoire qui est d’ailleurs renforcée par l'huile de lin (également présente dans l’huile de Haarlem et très riche en oméga-3 anti-inflammatoires)5.
 
En protégeant vos cartilages, il permettra à vos articulations de garder leur souplesse.
 
Le soufre est également connu pour lutter contre les infections liées au système ORL (sinusite, bronchite, angine, otite...).
 
Ces effets sont renforcés par la présence de térébenthine (expectorante, anti-infectieuse) dans la formule de l’huile de Haarlem.
 
Dans sa composition complète, l’huile de Haarlem permet de fluidifier le mucus produit en excès dans les bronches ou les sinus lors d’infections de la sphère ORL.
 
Huile précieuse
 
Le singulière synergie contenue dans l’huile de Haarlem est également réputée pour stimuler le travail de détoxification du foie, des reins et des intestins.
 
En résumé l'huile de Haarlem, agit principalement sur :
le système respiratoire et ORL ;
la sphère articulaire ;
les problèmes dermatologiques ;
la stimulation des émonctoires (les organes qui nous permettent d‘évacuer les déchets du corps - le foie, la peau, etc.) ;
la vitalité des ongles et des cheveux ;
l’état général (stimulation du métabolisme énergétique). Elle contribue à la récupération après l'effort et limite les courbatures.

Comment réaliser votre cure de Haarlem
 
La meilleure manière d’utiliser l’huile de Haarlem est sous forme de cure, généralement de trois semaines. Elle aura un effet vivifiant, revitalisant.
 
Vous trouverez principalement l’huile sous forme de gélules (c’est mieux, car son goût en bouche est assez étonnant…).
 
On recommande généralement la prise de deux capsules par jour, au moment des repas. Ce rythme vous permettra d’avoir un bon effet sur les problèmes articulaires, dermatologiques, pour tonifier ongles et cheveux ou pour accompagner une cure de détox.
 
Celle fabriquée en France par les laboratoires du Dr Lefèvre depuis 1924 a fait ses preuves. Vous pouvez la trouver sur le Web, en parapharmacie ou dans certains magasins bio.
 
Une fois vos trois semaines de cure terminées, vous pouvez continuer un entretien : prenez alors une capsule par semaine (toujours au cours d'un repas).
 
En cas de problème respiratoire, la cure conseillée est un peu différente : prenez deux capsules matin et soir pendant une semaine.
 
 
Attention : l'huile de Haarlem est contre-indiquée en cas d'allergie aux œufs et au soufre.
 
Elle est déconseillée aux femmes enceintes ou allaitantes, aux enfants de moins de 15 ans, ainsi qu'aux personnes suivant une chimiothérapie ou souffrant de problèmes rénaux.
 
Prenez soin de vous.
 

Sources :
 
Laurent Tessier des éditions Nouvelle Page
 (1) https://www.researchgate.net/publication/334054217_Study_of_the_Cytotoxic_Activity_of_Haarlem_Oil_on_Different_Cell_Lines_and_a_Higher_Organism_Steinernema_feltiae
 
(2) Une hémisynthèse est un procédé chimique qui vise à donner à une molécule cible des propriétés qu’elle n’avait pas, ou la rendre plus assimilable pour un consommateur.
 
(3) https://www.unige.ch/communication/communiques/2020/une-molecule-soufree-pour-bloquer-le-coronavirus/
 
(4) Burguera EF, Meijide-Failde R, Blanco FJ. Hydrogen Sulfide and Inflammatory Joint Diseases. Curr Drug Targets. 2017
 
(5) Simopoulos AP. Omega-3 fatty acids in inflammation and autoimmune diseases. J Am Coll Nutr. 2002
 
image_88.png image.png  (9.23 Ko)



Lu 246 fois




Le courrier des Lecteurs | Naturopathie et Medecine Naturelle


Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram
Pinterest