Quantcast
Sommaire
EditoWeb MagaZine
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pub       
soyez-y!
Naturopathie et Medecine Naturelle
21/09/2022 - 12:01

Cholestérol : quand devez-vous vous inquiéter ? Quand la BERGAMOTE viens à votre secours.




Les études critiques contre les statines se multiplient
 
Depuis un certain temps, plusieurs chercheurs et professeurs de médecine font entendre leur voix pour remettre l'église au milieu du village à propos des statines. 
 
Je pense par exemple à Michel de Lorgeril ou Philippe Even en France. (1) 
 
Bien qu’ils soient très violemment critiqués, ils ne sont pourtant pas les seuls à remettre en question la nocivité du cholestérol et l'usage excessif des statines. 
 
En effet, malgré les nombreuses campagnes entreprises en faveur des statines, les maladies cardiaques demeurent la principale cause de décès dans le monde.
 
Les décès dus à ces maladies sont ceux qui ont le plus augmenté depuis 2000, passant de 2 millions cette année-là à 8,9 millions en 2019 (2)!
 
Alors, où se situe le problème ? 
 
Les statines ne sont-elles pas aussi efficaces qu'on voudrait nous le faire croire ? Ou le cholestérol n'est-il pas autant impliqué dans les maladies cardiaques qu'on le pense ?
 
Sans doute un peu des deux mon capitaine !
 
En tout cas c'est ce qu’affirme le Pr Ioannidis (professeur de médecine à l'université de Stanford) qui a dénoncé les chiffres plaidant pour l'usage des statines dans plusieurs articles. (3, 4, 5).
 
Les études sur le sujet seraient, selon lui, faussées par des conflits d'intérêts et des méthodes de recherche favorisant les résultats alarmistes.
 
De nouvelles études se multiplient, et ne cessent de faire polémique. (6, 7 )
 
L’une d’elles, toute récente enfonce le clou : « Les résultats de l'étude suggèrent que les avantages absolus des statines sont modestes, peuvent ne pas être fortement influencés par le degré de réduction du LDL et doivent être communiqués aux patients dans le cadre d'une prise de décision clinique éclairée ainsi que pour éclairer les directives cliniques et la politique. »
 
Pour être clair : les statines sont trop souvent prescrites en regard de leur réelle efficacité. 
 
De plus, certains patients se plaignent de douleurs musculaires et articulaires.
 
Cela est confirmé par d’autres études qui évoquent clairement un risque de myopathie (9) !
 
Les statines provoqueraient également une résistance à l’insuline, ce qui induirait le risque de déclencher, ou d’accélérer, l’apparition d’un diabète de type 2 (10). 


Cholestérol : quand devez-vous vous inquiéter ?
Il apparaît indispensable de se soucier de son taux de cholestérol particulièrement en cas d'hypercholestérolémie génétique.
 
Cette hypercholestérolémie touche une personne sur 500 en moyenne. Elle est due à l'absence de récepteurs du LDL-cholestérol à la surface des cellules. Comme le cholestérol ne peut pas entrer dans les cellules, il s'accumule dans le sang et peut alors se déposer sur les artères. 
 
Nous recommandons également de rester prudent si votre taux ne cesse d'augmenter ou si vous cumulez plusieurs facteurs de risques (maladie cardiaque, diabète, obésité etc.). 
 
Plutôt que de s'en remettre uniquement aux statines, la sagesse consisterait en une stratégie globale de prévention basée sur l'hygiène de vie en premier lieu. 
 
Voici 6 règles qui paraissent utiles à suivre : 

• Évitez la consommation de graisses saturées ou trans et d'aliments industriels ultra-sucrés ou raffinés ;

• Adoptez un régime méditerranéen ;

• En cas d'excès, faites une bonne cure de détox deux à trois fois par an ;

• Pratiquer une activité physique régulière, même modeste ;

• Essayez d'avoir un sommeil de qualité (8 heures minimum) ;

• Et enfin, luttez activement contre le stress !

La bergamote, une solution trop peu connue
  
La bergamote (citrus bergamia risso) semble faire des merveilles. Il a été démontré qu'elle limite le taux de cholestérol dans le sang. 
 
Ses propriétés antioxydantes dues aux flavonoïdes qu'elle contient constituent un atout majeur. 
  
Une étude11 menée sur 237 sujets présentant un fort taux de cholestérol et supplémentés avec de l'extrait de bergamote pendant 30 jours a mis en évidence les résultats suivants :

• Une diminution des concentrations sanguines de cholestérol total de l'ordre de 38%, du LDL à hauteur de 39%, mais aussi des triglycérides et du glucose par rapport au groupe placebo.

• Une augmentation du HDL de 41 % par rapport au groupe placebo. Comparativement, les patients sous statines présentaient seulement une augmentation de l’ordre de 5 à 15 % de leur taux de cholestérol HDL. 

Parallèlement une autre étude de 30 jours a été menée sur un groupe de 32 personnes dont on a remplacé le traitement à base de statines. Les résultats ont été extrêmement probants :

• 30 des 32 participants ont répondu positivement au traitement.

• Une diminution significative des concentrations de cholestérol total et du LDL a été constatée après comparaison des valeurs mesurées avant l'étude, ainsi qu'une augmentation du HDL.

• Aucun effet secondaire n’a dû être signalé.

Ces résultats s'expliqueraient par la stimulation par la bergamote de certaines fonctions cellulaires et par une augmentation des sécrétions biliaires par le foie (constatée chez les rats, à confirmer chez l'homme). 
 
Un autre mécanisme notable consiste en une diminution de la concentration de mévalonate (une molécule qui intervient dans la chaîne de synthèse du cholestérol endogène) dans les urines. 
 
Il a donc été mis en lumière que les composés actifs de la bergamote ont un effet au sein même de la synthèse du cholestérol (12). C’est particulièrement intéressant !

Petit agrume, grand potentiel

Les bergamotiers de la province de Reggio Calabria en Italie fournissent 95 % de la production mondiale de cet agrume atypique et méconnu. 
 
Aujourd'hui, grâce à ses vertus anti-cholestérol, la bergamote a le vent en poupe. 
    
500 mg par jour d'extrait de bergamote semblent représenter une posologie adaptée pour réguler son taux de cholestérol.
 
Vous pouvez vous en procurer sur internet ou dans certaines parapharmacies.
 
 
Sources :
 
[1] https://www.lejdd.fr/Societe/Cholesterol-les-statines-sont-elles-dangereuses-752851-3163472

[2] https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/the-top-10-causes-of-death

[3] Ioannidis JP. Guidelines for cardiovascular risk assessment and cholesterol treatment–reply. JAMA. 2014

[4] Ioannidis JP, et al. Increasing value and reducing waste in research design, conduct, and analysis. Lancet. 2014

[5] Ioannidis JPA, et al. How to survive the medical misinformation mess. Eur J Clin Invest. 2017

[6] Correia LC. Is there a true beneficial effect of statin therapy in the acute phase of unstable angina or myocardial infarction? Curr Vasc Pharmacol. 2007

[7] Correia LC. Et al. Endothelial Effect of Statin Therapy at a High Dose Versus Low Dose Associated with Ezetimibe. Arq Bras Cardiol. 2016

[8] Byrne P, et al. Evaluating the Association Between Low-Density Lipoprotein Cholesterol Reduction and Relative and Absolute Effects of Statin Treatment: A Systematic Review and Meta-analysis. JAMA Intern Med. 2022

[9] Tomaszewski M, et al. Statin-induced myopathies. Pharmacol Rep. 2011

[10] Galicia-Garcia U, et al. Statin Treatment-Induced Development of Type 2 Diabetes: From Clinical Evidence to Mechanistic Insights. Int J Mol Sci. 2020

[11] Mollace V, et al. Hypolipemic and hypoglycaemic activity of bergamot polyphenols: from animal models to human studies. Fitoterapia. 2011

[12] Huang Y, et al. Defining the Cholesterol Lowering Mechanism of Bergamot (Citrus bergamia) Extract in HepG2 and Caco-2 Cells. Nutrients. 2021
 
 
 



Lu 131 fois




Le courrier des Lecteurs | Naturopathie et Medecine Naturelle


Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram
Pinterest